UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Deux buts, suffisant en Russie ?

Le Rubin Kazan tente de se qualifier pour une 3e phase de groupes de l'UEFA Champions League de suite mais l'OL a déjà pris l'avantage à l'aller.

Lyon - Rubin ©Getty Images

Le nouvel entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, espère qualifier le club français pour une douzième phase de groupes consécutive en UEFA Champions League alors que le club de Ligue 1 se rend sur le terrain du FC Rubin Kazan qui s'est qualifié les deux dernières saisons.

• L'équipe de Garde s'est bien remise de l'ouverture du score de Vladimir Dyadyun dès la troisième minute au match aller pour égaliser sept minutes plus tard grâce à Bafétimbi Gomis. Les Gones prenaient l'avantage 2-1 cinq minutes avant la pause quand Solomon Kverkvelia marquait contre son camp. Et Jimmy Briand ajoutait un troisième à 19 minutes de la fin.

Antécédents
• C'était la première fois que le Rubin rencontrait un club français, tandis que l'OL conservait d'assez bons souvenirs de son unique précédent face à un représentant russe : en Champions League 2000/01, les Lyonnais avaient rencontré le FC Spartak Moskva en seconde phase de groupes, enregistrant une victoire 3-0 au stade de Gerland et un match nul 1-1 à l'extérieur.

Repères
• L'OL a disputé chacune des phases de groupes de l'UEFA Champions League depuis 2000/01. Les Gones réalisaient leur meilleur parcours en 2009/10, en atteignant les demi-finales de la compétition, où ils s'inclinaient face au FC Bayern München (tot. 4-0).

• L'équipe féminine de l'OL a fait encore mieux en remportant la finale de l'UEFA Women's Champions League 2010/11 à Londres, en disposant du FFC Turbine Potsdam, après s'être inclinée aux tirs au but face au même adversaire dans la finale précédente.

• Lyon a participé trois fois aux tours de qualification de l'UEFA Champions League. Après avoir chuté face au NK Maribor en 1999/2000, sur un score cumulé de 3-0, les Gones ont décroché leur billet pour la phase groupes aux dépens du FK Senica (2000/01, tot. 4-2) puis du RSC Anderlecht (2009/10, tot. 8-2).

• De son côté, le Rubin tente d'enchaîner une troisième participation consécutive à la phase de groupes, après avoir intégré la compétition en qualité de champion de Russie en 2009/10 et 2010/11.

• L'équipe de Kurban Berdyev vit sa première expérience en qualification de l'UEFA Champions League. Elle a bien débuté son parcours, en battant au troisième tour de qualification le Dynamo 2-0 à Kyiv et 2-1 à domicile, dans un duel russo-ukrainien.

• Nommé en 2001, Berdyev a dirigé tous les matches européens de l'histoire de Rubin, depuis ses premiers pas sur la scène continentale dans les tours de qualification de la Coupe UEFA 2004/05.

• Son homologue lyonnais connaîtra quant à lui sa première rencontre européenne à l'extérieur. Garde (45 ans), qui a remplacé Claude Puel sur le banc lyonnais cet été, est un ancien défenseur qui a évolué à Lyon, au RC Strasbourg et à l'Arsenal FC.

On se connaît ?
• L'attaquant lyonnais Lisandro a marqué son premier but (et le seul pour l'instant) pour l'Argentine lors d'un match amical remporté 3-2 contre la Russie, le 12 août 2009 à Moscou.

• Kim Källström a rencontré la Russie avec la Suède à l'UEFA EURO 2008 : la défaite 2-0 des Scandinaves confirmait leur élimination du tournoi.

• Michel Bastos a joué avec Carlos Eduardo (Rubin) en équipe nationale du Brésil.

• Sergei Kislyak (Rubin) faisait partie de l'équipe du Belarus qui obtenait un nul 1-1 contre la France en éliminatoires de l'UEFA EURO 2012 en juin. Hugo Lloris était dans les buts des Bleus.