Le site officiel du football européen

Un nouveau défi pour Sampson

Publié: vendredi, 13 décembre 2013, 19.16HEC
Mark Sampson avait 15 ans quand Hope Powell devenait sélectionneuse de l'Angleterre en 1998. Il lui succède aujourd'hui à la tête des Trois Lions.
par Martyn Hindley
Un nouveau défi pour Sampson
Après son succès à Bristol, Mark Sampson est aux manettes de l'équipe d'Angleterre féminine ©The FA via Getty Images
Publié: vendredi, 13 décembre 2013, 19.16HEC

Un nouveau défi pour Sampson

Mark Sampson avait 15 ans quand Hope Powell devenait sélectionneuse de l'Angleterre en 1998. Il lui succède aujourd'hui à la tête des Trois Lions.

Mark Sampson avait 15 ans lorsque Hope Powell est devenue sélectionneuse de l'Angleterre en 1998. Il lui succède aujourd'hui à la tête des Trois Lions.

Trois mois après le départ de Hope Powell, suite à l'élimination de l'équipe d'Angleterre en phase de groupes du Championnat d'Europe féminin 2013, la Football Association (FA) a nommé à sa place Mark Sampson. Le Gallois a fait ses armes au sein du Bristol Academy WFC, avec à son actif deux finales de Coupe d'Angleterre, manquant de peu le titre de champion national cette année face à des clubs au budget plus conséquent. Sa nouvelle mission : aider l'Angleterre à se qualifier pour la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2015, après un début de campagne prometteur sous la houlette du sélectionneur intérimaire Brent Hills (4 victoires, 20 buts marqués et aucun encaissé). UEFA.com est allé à sa rencontre.

UEFA.com : Comment abordez-vous ce nouveau défi ?

Mark Sampson : Je suis vraiment emballé. C'est un challenge énorme pour moi, les joueuses et tout le staff. La première étape sera de rencontrer tout le monde et de définir un projet commun qui nous aidera à avancer vers la Coupe du Monde. C'est une belle période pour le football anglais. Le foot féminin s'est beaucoup développé au cours de ces dernières années, le championnat progresse et les joueuses sont de plus en plus fortes. J'espère que nous parviendrons à franchir un nouveau palier.

UEFA.com : Après tout ce que vous avez accompli avec Bristol, ce choix a-t-il été difficile ?

Sampson : J'ai quitté Bristol avec beaucoup de regrets. C'est un club qui me sera toujours cher. En quatre ans, j'ai vécu des moments qui resteront gravés toute ma vie dans ma mémoire. L'émotion était palpable lorsque j'ai annoncé au staff, aux joueuses et au président ma décision de partir, mais tout le monde m'a soutenu. J'ai senti que je ne pouvais pas refuser cette opportunité.

UEFA.com : Le football féminin bénéficie d'une couverture de plus en plus forte, comme on a pu le constater lors de l'EURO féminin. Cela a-t-il influencé votre décision ?

Sampson : Oui, c'est vrai qu'il y a eu une vraie ferveur populaire à l'EURO. Les matches passaient en direct et beaucoup de gens on découvert le football féminin par ce biais. Même si l'Angleterre a été éliminée rapidement, le public s'est rendu compte du niveau de jeu. La demi-finale Suède-Allemagne était géniale, sans parler de la finale Allemagne-Norvège. En Angleterre, il existe une vraie passion autour du ballon rond et et tout le monde, hommes, femmes, petits et grands veulent supporter l'équipe nationale. Je suis persuadé que nous pouvons réaliser quelque chose de grand.

Mis à jour le: 05/06/15 5.08HEC

En relation

Profils des entraîneurs
Associations membres

https://fr.uefa.com/womensworldcup/news/newsid=2037837.html#un+nouveau+defi+pour+sampson