UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

La défense allemande, un atout offensif

L'Allemagne a concédé son premier but dimanche face à la Finlande, mais les défenseuses Merle Barth et Manjou Wilde restent portées vers l'offensive.

Merle Barth à la lutte avec la Finlandaise Juliette Kemppi
Merle Barth à la lutte avec la Finlandaise Juliette Kemppi ©Getty Images

Le match nul 1-1 de l'Allemagne face à la Finlande dimanche n'a peut-être pas été le match de l'année, mais au final, la sélectionneuse Maren Meinert et ses joueuses étaient satisfaites de la performance d'une équipe largement remaniée.

"On n'a fait que match nul, mais le plus important, c'est de terminer en tête du groupe", a déclaré la défenseuse centrale Merle Barth. La latérale droit Manjou Wilde était d'accord et se félicitait de finir en tête d'un groupe qui comprenait la Suède, tenante du titre, la Norvège et la Finlande, deux grosses cylindrées du football féminin. "On savait que les Scandinaves seraient très fortes, mais je pense qu'on a été excellentes et qu'on méritait de gagner le groupe", a-t-elle ajouté.

Wilde a joué dans une position avancée à Carmarthen, un rôle qu'elle affectionne particulièrement. "J'aime attaquer en partant de l'arrière", a-t-elle expliqué. "J'ai les mêmes responsabilités défensives que toute arrière latérale, mais en attaque je joue comme une milieu. J'aime bien car à l'origine, je joue au milieu."

Pour une fois, contre la Finlande, tout n'a pas fonctionné sans problème pour les Allemandes. Mais la joueuse du SV Werder Bremen sait pourquoi. "Tous les matches ont été similaires, avec une maîtrise de la possession de notre part", a-t-elle poursuivi. "Mais on a pu voir que la Finlande avait beaucoup à gagner dans ce match. Avant la rencontre, elles avaient besoin d'un match nul pour passer, et elles nous ont compliqué la tâche."

Et Barth d'ajouter : "Toutes les équipes laissent des espaces. Mais je pense que défensivement, on est solides. On aurait battu la Finlande si on avait concrétisé nos occasions. Maintenant, on espère gagner le prochain match." La suite, c'est mercredi en demi-finale face à la France à Llanelli.

Sélectionné pour vous