Une nouvelle page d’histoire pour le futsal

Le premier EURO de futsal féminin de l’UEFA aura lieu au Portugal ces prochains jours, ce qui constitue un autre grand bond en avant pour le futsal, et ses joueuses en particulier.

Le Portugal, pays organisateur, en action contre l’Espagne
©FPF

« C’est incroyable, c’est un rêve qui se réalise », a déclaré la capitaine de l’équipe du Portugal, Ana Azevedo, à propos du premier EURO de futsal féminin, qui se déroulera du 15 au 17 février 2019 au Pavilhão Multiusos de Gondomar, à Porto.

Après la qualification du Portugal pour cette première phase finale aux côtés de l’Espagne, de la Russie et de l’Ukraine, elle n’en revient toujours pas de voir le futsal s’apprêter à faire ce grand bond en avant. « Peut-être que nous ne réalisons pas encore ce que cela signifie pour nous, dit-elle. Nous allons participer au premier EURO de futsal féminin. C’est très particulier pour toutes les joueuses qui seront là en février. C’est une question de crédibilité et de reconnaissance du futsal féminin. »

Le Comité exécutif de l’UEFA s’est en quelque sorte engagé vers l’inconnu en avril 2017, lorsqu’il a décidé de créer cette nouvelle compétition. En tout et pour tout, sept associations nationales étaient alors dotées d’une équipe nationale féminine A et 30 pays ne comptaient aucune joueuse de futsal inscrite. Seulement 22 mois plus tard, l’évolution aura été spectaculaire. Vingt-trois équipes ont pris part à la phase de qualification et le niveau de jeu justifie déjà la décision de créer cette première compétition féminine de futsal de l’UEFA.

L’UEFA a été surprise par le nombre d’associations qui ont commencé immédiatement à mettre en place des programmes de découverte de talents et à réunir de bonnes joueuses de football et de futsal pour aligner des équipes dignes de ce nom en vue de la phase de qualification.

Cette nouvelle compétition s’inscrit dans une vague d’engouement pour le futsal. Au niveau national, l’EURO de futsal masculin a été élargi à 16 équipes pour la prochaine édition, en 2022, et une nouvelle compétition masculine des M19 a été lancée. L’instauration de la Ligue des champions de futsal pour 2018/19 témoigne également de la solidité du jeu au niveau interclubs.

Ana Azevedo et son équipe ont une motivation supplémentaire, celle d’égaler l’exploit de la sélection masculine qui a brandi le trophée de l’EURO de futsal pour la première fois en février. Une victoire à domicile permettrait de réaliser un doublé unique dans le futsal.

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°182

Haut