UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Belgique - Islande, faits et stats

  • La Belgique et l'Islande se rencontrent pour la quatrième fois seulement. Toutes leurs confrontations ont été serrées, alors que le Groupe D débute à Manchester.
  • L'Islande a été victorieuse lors de la dernière rencontre entre ces deux nations, s'imposant 2-1 lors d'un match de phase de groupes de l'Algarve Cup en mars 2016. Gunnhildur Yrsa Jónsdóttir a donné l'avantage à l'Islande en début de match, mais Janice Cayman a égalisé juste avant la pause. Dagný Brynjarsdóttir a assuré la toute première victoire de l'Islande contre les Belges en marquant dans le temps additionnel à la fin de la deuxième mi-temps.
  • Les deux équipes ont chacune gagné un match, par le passé, contre leur adversaire, chacune ayant marqué deux fois lors des trois rencontres.
  • L'Islande n'avait pas trouvé le chemin des filets lors des deux premiers matches entre ces deux équipes avant ce succès 2-1 en Algarve Cup.
  • Les seules rencontres de compétition précédentes entre ces deux équipes ont eu lieu lors des qualifications pour l'UEFA Women's EURO 2013. Les deux équipes s'étaient quittées sur un score nul et vierge à Reykjavík en septembre 2011, avant que la Belgique ne remporte une victoire étriquée à domicile six mois plus tard grâce à un but de Tessa Wullaert à la 66e minute.
  • La Belgique a fait ses débuts dans un tournoi majeur à l'EURO 2017, terminant troisième du Groupe A derrière les futures vainqueures, les Pays-Bas et le Danemark, qui atteindront également la finale. Les Red Flames ont remporté leur seule victoire lors de la deuxième journée, l'équipe d'Ives Serneels s'imposant 2-0 contre la Norvège à Breda.
  • L'Islande participe à sa quatrième phase finale de l'EURO. Elle a terminé à la dernière place de son groupe en 2009 et en 2017, avant d'atteindre les quarts de finale en 2013, où elle a été éliminée par la Suède, pays hôte.
  • La seule victoire de l'Islande en dix matches de phase finale a été un succès 1-0 contre les Pays-Bas lors de la troisième journée en 2013, ce qui leur a permis d'atteindre les quarts de finale aux dépens de leurs adversaires.
  • La Belgique a obtenu sa place pour son deuxième EURO seulement en remportant le Groupe H grâce à sept victoires en huit matches.
  • L'Islande s'est qualifiée pour sa quatrième phase finale consécutive de l'EURO en prenant l'un des billets réservés aux trois meilleurs deuxièmes, récoltant 19 points sur 24 possibles pour terminer deuxième derrière la Suède dans le Groupe F.
  • Elle n'a perdu des points que contre les Blågult, faisant match nul 1-1 à Reykjavík en septembre 2020 avant de s'incliner 2-0 à l'extérieur le mois suivant.
  • Joueuses à suivre : Belgique
  • Janice Cayman
  • La joueuse de 33 ans a égalisé pour la Belgique lors de la dernière rencontre entre ces deux équipes, la défaite 2-1 dans les groupes de l'Algarve Cup en mars 2016.
  • L'attaquante polyvalente a inscrit le deuxième but de la Belgique lors de sa seule victoire à l'EURO 2017, le succès 2-0 contre la Norvège lors de la deuxième journée.
  • Cayman a débuté les huit matches de qualification de la Belgique pour l'EURO 2022 et était l'une des sept joueuses à faire preuve d'une telle régularité.
  • L'attaquante de Lyon est devenue la joueuse la plus capée de Belgique en juin 2021 obtenant une 112e sélection et dépassant Aline Zeler.
  • Tine De Caigny
  • La joueuse de 25 ans a été meilleure buteuse des qualifications de l'EURO 2022, inscrivant 12 buts lors de ses 7 matches, dont 8 contre la Lituanie (5 lors d'une victoire 6-0 à domicile et trois autres à l'extérieur pour un succès 9-0).
  • De Caigny a poursuivi sur cette lancée lors des qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023, marquant dix fois lors de ses huit sorties, dont un triplé lors de la victoire 19-0 contre l'Arménie le 25 novembre.
  • L'attaquante a joué chaque minute de la campagne belge de l'EURO 2017, mais n'a toujours pas trouvé le chemin des filets dans ce tournoi.
  • L'attaquante a marqué deux fois lors de sa première titularisation avec les Red Flames, une victoire 11-0 contre la Grèce en qualification pour la Coupe du Monde Féminine 2015 en septembre 2014.
  • Tessa Wullaert
  • La joueuse de 29 ans a marqué l'unique but de la seule victoire de la Belgique à ce jour contre l'Islande, lors des qualifications pour l'EURO 2013, à Dessel, en avril 2012.
  • L'attaquante sera sur un terrain familier au Manchester City Academy Stadium, ayant passé deux saisons avec Manchester City avant de rejoindre Anderlecht en 2020. Elle a remporté la FA Women's Cup et la FA Women's League Cup avec City en 2018/19.
  • Wullaert est la meilleure buteuse des qualifications pour la Coupe du Monde féminine 2023 avec 15 buts en 8 apparitions, dont 5 lors de la victoire record de 19-0 des Red Flames contre l'Arménie le 25 novembre.
  • La capitaine belge est la meilleure buteuse de l'histoire de son pays, devenant la première joueuse à atteindre 50 buts pour les Red Flames avec son but lors du match de qualification pour l'EURO 2022 contre la Suisse en décembre 2020.
  • Joueuses à suivre : Islande
  • Dagný Brynjarsdóttir
  • La joueuse de 30 ans a inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel lors de la dernière rencontre entre ces deux nations, victoire 2-1 de l'Islande dans les groupes de l'Algarve Cup en mars 2016.
  • Seule Elín Metta Jensen (six) dans l'équipe d'Islande a marqué plus de buts dans les qualifications de l'EURO 2022 que les cinq de Brynjarsdóttir, un total qui inclut un triplé à l'occasion de la victoire 9-0 contre la Lettonie en septembre 2020.
  • Brynjarsdóttir a inscrit le but de la victoire lors du seul succès de l'Islande en phase finale de l'EURO, un coup de tête contre les Pays-Bas lors de la troisième journée en 2013.
  • La milieue de terrain a rejoint l'Angleterre en janvier 2021 et l'équipe féminine de Super League West Ham United, après avoir représenté l'équipe allemande du Bayern München et fait un passage aux États-Unis avec les Portland Thorns.
  • Sara Björk Gunnarsdóttir
  • La joueuse de 31 ans est la plus capée de l'Islande en phase finale de l'EURO (10).
  • Gunnarsdóttir est devenue la joueuse islandaise la plus capée en octobre 2020, battant le record de Katrín Jónsdóttir (133 sélections) lors de la défaite contre la Suède en qualifications pour l'EURO 2022.
  • La capitaine a débuté les huit matches de qualification de l'Islande pour ce tournoi et était l'une des cinq joueuses à afficher une telle régularité.
  • La milieue de terrain de Lyon, en partance pour la Juventus, après deux ans, a remporté sa deuxième UEFA Women's Champions League avec le club français en 2021/22.
  • Gunnhildur Yrsa Jónsdóttir
  • La joueuse de 33 ans a ouvert le score à la cinquième minute lors de la victoire 2-1 de l'Islande en Algarve Cup contre la Belgique en mars 2016.
  • La milieue de terrain compte trois buts en qualifications pour la Coupe du Monde féminine 2023 ; seule Karólína Lea Vilhjálmsdóttir, avec quatre buts, a marqué davantage pour l'Islande.
  • Jónsdóttir a débuté les six matches de qualification de l'Islande pour la Coupe du Monde de l'année prochaine, après avoir débuté les huit matches de qualification pour l'EURO 2022.
  • La joueuse de l'Orlando Pride a fait ses débuts en Islande en tant que remplaçante lors de la victoire 2-0 contre l'Irlande du Nord dans le cadre des qualifications pour l'EURO 2013 en octobre 2011.