UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les triplés à l'EURO féminin

Il n'y a eu que quatre triplés dans le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA, et un seul depuis 1997.

Grace Geyoro s'offre un triplé record en ouverture de l'EURO 2022.
Grace Geyoro s'offre un triplé record en ouverture de l'EURO 2022. UEFA via Getty Images

Il n'y a eu que quatre triplés en plus de 150 matches au cours des 13 éditions du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA. Découvrez ce quatuor et celle qui, parmi elles, a fait mieux que les autres.

Lena Videkull (Suède)

Suède 4-1 Norvège, 1995, demi-finale retour
Défaites 4-3 à l'aller, les Suèdoises avaient quasiment fait leur retard à la pause à Jönköping lorsque Bengt Simonson a fait appel à Videkull, 32 ans, sur le banc. Ulrika Kalte a égalisé avant que la remplaçante ne prenne le relais pour inscrire un triplé sensationnel en 18 minutes scellant une victoire 7-5 au total.

Marianne Pettersen (Norvège)

Marianne Pettersen en action face au Danemark
Marianne Pettersen en action face au DanemarkGetty Images

Danemark 0-5 Norvège, 1997, phase de groupes
La première phase finale à huit équipes s'est finalement soldée par l'élimination prématurée de la Norvège en phase de groupes, mais Pettersen a donné aux supporters un souvenir inoubliable en éliminant le Danemark. La joueuse de 22 ans a marqué deux fois dans chaque mi-temps à Lillestrøm et reste la seule joueuse à avoir inscrit quatre buts en phase finale de l'EURO féminin.

Angélique Roujas (France)

Russie 1-3 France, 1997, phase de groupes 
Deux jours après la salve de quatre buts de Pettersen, une autre jeune femme de 22 ans, Roujas, est devenue la troisième joueuse à réaliser un triplé à l'EURO féminin. La jeune attaquante a également trouvé le chemin des filets lors du match d'ouverture de la phase finale et a partagé le prix de meilleure buteuse avec Pettersen et l'Italienne Carolina Morace.

Jodie Taylor (Angleterre)

Temps forts : Angleterre - Écosse

Angleterre 6-0 Écosse, 2017, phase de groupes 
Taylor a également remporté le Soulier d'Or, notamment parce qu'elle a mis fin à deux décennies d'attente pour un triplé lors de la victoire record de l'Angleterre en finale. Pas mal pour l'attaquante d'Arsenal qui faisait ses débuts dans la compétition, qualifications comprises. « C'est assez spécial », a déclaré la joueuse de 31 ans. « Il faut que je retrouve ce ballon et que je le fasse signer, je crois ! ».

Grace Geyoro (France)

France 5-1 Italie, 2022, phase de groupes
Milieue défensif, Geyoro a profite au maximum de son rôle offensif et célébré de la meilleure des manière sa 50e sélection en inscrivant le premier triple en première période lors d’un EURO féminin. La joueuse de 25 ans a ensuite été remplacée en milieu de second acte.

Beth Mead (Angleterre)

Angleterre 8-0 Norvège, 2022, groupesLes Lionnes étaient implacables à Brighton et Hove, où elles ont remporté la plus large victoire de l'histoire en phase finale de l'EURO féminin, et Mead a apporté plus que son écot avec trois buts et une passe décisive.

Records à l'EURO féminin

Le plus rapide : 18 minutes, Lena Videkull (Suède 4-1 Norvège, 04/03/1995)
Le plus tôt : 45 minutes, Grace Geyoro (France 5-1 Italie, 10/07/2022)
La plus jeune : 22 ans 79 jours, Marianne Pettersen (Danemark 0-5 Norvège, 30/06/1997)
La plus âgée : 32 ans 85 jours, Lena Videkull (Suède 4-1 Norvège, 04/03/1995)