UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Présentation du nouveau système du football interclubs féminin européen

Tout ce que vous devez savoir sur le nouveau système des compétitions, qui sera lancé lors de la saison 2025/26.

Getty Images

La semaine dernière, le Comité exécutif de l’UEFA a approuvé le concept sportif pour le football interclubs féminin européen après 2025, qui comprend une nouvelle formule pour l’UEFA Women’s Champions League et l’introduction d’une deuxième compétition interclubs féminine européenne.

Ces changements font suite à une consultation et à une collaboration approfondies avec l’Association des clubs européens (ECA), les associations nationales, les ligues et les clubs participants, et se basent sur l’analyse et les recommandations de la Commission du football féminin de l’UEFA.

Il s’agit de la dernière étape dans l’évolution continue du football féminin en Europe, qui a connu une croissance incroyable ces dernières années, atteignant de nouveaux publics et relevant les standards plus haut que jamais.

La nouvelle formule de la Women’s Champions League sera lancée dès le début de la saison 2025/26. Elle, verra l’introduction d’une phase de ligue unique à 18 équipes, plus compétitive et plus dynamique, dans laquelle chaque match comptera et qui permettra à davantage de clubs de participer.

Pour la première fois, l’UEFA organisera également une deuxième compétition interclubs féminine, qui permettra à de nouvelles équipes de se mesurer à des adversaires européen et donnera à certaines équipes éliminées lors des premiers tours de la Women’s Champions League une deuxième possibilité de jouer sur la scène européenne. Les changements apportés à la compétition interclubs phare du football féminin reprennent des modifications similaires apportées aux compétitions interclubs masculines de l’UEFA remaniées, qui introduiront le nouveau système de ligue partir de la saison 2024/25.

Les deux compétitions ont été développées dans le but d’accroître la compétitivité et de maximiser la participation, tout en tenant compte des contraintes de calendrier et de la charge des joueuses.

Aleksander Čeferin, président de l'UEFA :

« L’UEFA a accordé une grande importance au développement du football féminin ces dernières années, réalisant d’énormes progrès grâce à une stratégie dédiée, à des investissements solides et à la volonté de garantir que le jeu soit ouvert à toutes. La nouvelle formule de l’UEFA Women’s Champions League et le lancement d’une deuxième compétition sont une preuve supplémentaire de cet engagement. Ces deux compétitions passionnantes et compétitives permettront à davantage de joueuses et de clubs à travers le continent de rêver de gloire européenne. »

Nadine Kessler, sous-directrice Football féminin de l’UEFA :

« Malgré le succès de l’UEFA Women’s Champions League ces dernières années, nous n’en resterons pas là. Aujourd’hui, nous nous réjouissons de franchir une nouvelle étape fondamentale dans la professionnalisation du football interclubs européen. La nouvelle formule de l’UEFA Women’s Champions League renforcera la position de la compétition au sommet du football interclubs et, associée à l’introduction de la nouvelle compétition, stimulera encore davantage la croissance à l’échelle nationale et nous aidera à construire une pyramide du football européen solide et ouverte, dont nous serons tous fiers. »

Pourquoi l’UEFA change-t-elle la formule de la Women’s Champions League ?

Le lancement de la formule existante a été l’une des premières réalisations de la Stratégie de l’UEFA en matière de football féminin « Time for Action », qui, depuis 2019, s’efforce de développer le jeu dans toute l’Europe en relevant les standards et en augmentant la portée et la valeur de nos compétitions.

Depuis le remaniement de la compétition pour la saison 2021/22, nous avons assisté à des matches palpitants, enregistré des affluences dans les stades et des audiences TV record, et l’intérêt n’a jamais été aussi grand. Aujourd’hui, l’UEFA souhaite s’appuyer sur le succès de la compétition pour rendre l’UEFA Women’s Champions League encore plus compétitive, offrir plus de passion aux supporters et fournir une expérience sportive encore meilleure aux joueuses.

Le nombre de clubs qui participeront à la phase de ligue passera de 16 à 18 et le changement de formule fera que, sans augmenter le nombre de matches à ce stade, les meilleures équipes se rencontreront plus souvent et plus tôt, et toutes les équipes disputeront davantage de matches compétitifs et affronteront une grande variété d’adversaires.

Temps forts de la finale 2023 de l’UEFA Women’s Champions League Barcelone 3-2 Wolfsburg

Quelle sera la formule de l’UEFA Women’s Champions League à partir de la saison 2025/26 ?

Avec la nouvelle formule, chaque équipe n’affrontera plus deux fois – à domicile et à l’extérieur – trois adversaires, mais jouera contre six équipes différentes en phase de ligue. La moitié de ces rencontres auront lieu à domicile et l’autre moitié à l’extérieur.

Afin de déterminer les six adversaires différents, les équipes seront classées dans trois chapeaux sur la base du dernier classement par coefficient des clubs. Afin d’assurer un niveau d’opposition et un calendrier équilibrés pour toutes les équipes, chacune sera tirée au sort pour affronter deux adversaires de chaque chapeau ; elle disputera un match à domicile contre une équipe de chaque chapeau et un match à l’extérieur.

Les résultats des matches établiront le classement général de la nouvelle ligue, une victoire rapportant trois points, un match nul un point et une défaite zéro point. Dans la nouvelle formule, où toutes les équipes seront classées dans une seule ligue, il y aura plus de matches à jouer jusqu’à la dernière journée de la phase de ligue, lors de laquelle tous les matches débuteront simultanément.

Les quatre premières équipes de la ligue se qualifieront automatiquement pour les quarts de finale, tandis que les équipes classées de la 5e à la 12e place disputeront des matches de barrage aller et retour afin de se qualifier pour les quarts de finale. Les équipes classées du 13e au 18e rang seront éliminées.

Les quatre clubs qui remporteront les matches de barrage disputeront les quarts de finale, où ils affronteront chacun l’un des quatre premiers clubs, qui seront têtes de série et joueront le quart de finale retour à domicile.

À partir des quarts de finale, la compétition se déroulera comme à présent, c’est-à-dire sous la forme de tours à élimination directe jusqu’à la finale, qui sera disputée sur un site neutre choisi par l’UEFA.

En détail : quelles équipes se qualifieront pour la nouvelle UEFA Women’s Champions League et quelle sera la formule ?

À partir de la saison 2025/26, 18 équipes disputeront la phase de ligue, soit deux de plus qu’avec la phase de groupe actuelle.

En plus du vainqueur de l’UEFA Women’s Champions League de la saison précédente et des champions nationaux des trois associations nationales les mieux classées, qui se qualifient directement dans la formule actuelle, les champions des associations classées de la 4e à la 6e place et les vice-champions des associations classées aux 1re et 2e places accéderont directement à la phase de ligue.

Quatre équipes supplémentaires s’y ajouteront par l’intermédiaire de la voie des champions et cinq par la voie de qualification de la ligue, qui comprendra pour la première fois deux nouvelles équipes, le vice-champion de l’association classée au 17e rang et l’équipe classée troisième de l’association classée au 7e rang.

Selon la liste d’accès remaniée, un plus grand nombre d’équipes verront leur participation à la phase de ligue garantie, mais huit équipes disputeront deux matches de qualification en moins.

Consultez la liste d'accès (en anglais)

Pourquoi l’UEFA introduit-elle une deuxième compétition et comment cette compétition se déroulera-t-elle ?

L’objectif clé de toutes les parties prenantes est d’organiser une deuxième compétition qui permette à plus de clubs d’évoluer en Europe et incite davantage à investir au niveau national.

Treize équipes, soit les équipes en troisième position du championnat national des associations classées du 8e au 13e rang et les vice-champions des associations classées du 18e au 24e rang, entreront dans la compétition directement. Grâce à un système de repêchage de l’UEFA Women’s Champions League, la nouvelle compétition offrira une deuxième chance aux équipes éliminées lors du deuxième tour ainsi qu’aux équipes classées deuxièmes et troisièmes lors du premier tour.

La deuxième compétition se jouera sous la forme de matches à élimination directe qui se disputeront parallèlement à la Women’s Champions League. Elle comprendra six tours au total : premier tour, deuxième tour, huitièmes de finale, quarts de finale, demi-finales et finale, qui se joueront en matches aller et retour.

Le vainqueur se qualifiera automatiquement pour le deuxième tour de la voie des champions de l’UEFA Women’s Champions League de la saison suivante, et devra disputer un tour pour obtenir une place dans la phase de ligue.

Comment l’UEFA Women’s Champions League a-t-elle évolué au fil du temps ?

Palmarès de la Women’s Champions League

La compétition a débuté sous le nom de Coupe féminine de l’UEFA lors de la saison 2001/02. La première édition avait réuni 33 équipes. L’équipe allemande de Francfort a remporté la première finale, en un match, contre l’équipe suédoise d’Umeå. De 2002/03 à 2008/09, la finale s’est jouée en matches aller et retour.

Pour sa neuvième saison, la compétition a été relancée sous le nom d’UEFA Women’s Champions League, mettant aux prises les champions nationaux de toute l’Europe et les vice-champions des huit associations les mieux classées. Un tour de qualification précédait une phase à élimination directe à 32 équipes, conclue par une finale en un match.

La saison 2021/22 a apporté le remaniement le plus radical de la compétition à ce jour : une phase de groupe à seize équipes, avec un marketing et une couverture TV centralisés, a remplacé les huitièmes de finale précédents, les deux équipes en tête de chacun des quatre groupes se qualifiant pour les quarts de finale.