Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Kalibat vise un succès d'Israël en ouverture

"Le premier match est la clé du succès et nous voulons partir du bon pied", a confié l'attaquant d'Israël Mohammad Kalibat avant de défier la Norvège.

Mohammad Kalibat pense qu'Israël est bien préparée pour la phase finale
Mohammad Kalibat pense qu'Israël est bien préparée pour la phase finale ©Sportsfile

Mohammad Kalibat a été l'un des buteurs les plus prolifiques d'Israël lors des matches de préparation et il pense que les hôtes n'ont pas le droit à l'erreur, à commencer par le match d'ouverture de mercredi contre la Norvège.

"Quand on attend quelque chose depuis si longtemps, il est impossible de ne pas être prêt", a expliqué le buteur du Bnei Sakhnin FC, auteur de cinq buts en Première Ligue israélienne cette saison. "Nous avons tellement d'énergie à revendre en compétition après deux années de matches de préparation."

"Le premier match est la clé du succès et nous voulons partir du bon pied, pas seulement parce que nous évoluons à domicile. La Norvège a battu la France (en barrages) et aucune équipe n'est faible dans une phase finale à huit équipes. Si nous considérons le premier match comme plus facile que les autres, nous serons très vite sortis de la compétition."

"Nous pouvons nous inspirer de nos progrès en deux ans de préparation. Nous sommes une équipe différente depuis notre défaite 4-1 en Angleterre (en septembre 2011) par rapport à celle qui a affronté l'Allemagne et les Pays-Bas il y a quelques mois, même si nous avons perdu."

Pour Ofir Krieff, le milieu de terrain qui a effectué ses débuts chez les M21 il y a huit mois et est désormais un titulaire régulier au sein de l'équipe de Guy Luzon, c'est la force collective d'Israël qui sera la clé du succès sur son propre sol. "Nous sommes une équipe sans stars et notre façon de jouer est fantastique", a confié le joueur du Beitar Jerusalem FC. "Nous jugeons toujours nos performances en tant que collectif plutôt qu'en tant qu'individus et ce ne sera pas différent contre la Norvège."

"Une équipe solide est toujours meilleure que quand on doit s'appuyer sur un seul homme. Nous sommes un gros point d'exclamation jusqu'à mercredi mais espérons que nous serons un point d'exclamation après la rencontre."

Haut