UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les M17 mis en garde contre les matches truqués

L'UEFA poursuit son combat contre la corruption et prévient les jeunes joueurs engagés en l'EURO M17 des risques que comporte le trucage de match.

Hallam Hope et Nathan Redmond, attentifs sur la question des matches truqués
Hallam Hope et Nathan Redmond, attentifs sur la question des matches truqués ©Sportsfile

Les joueurs qui disputent actuellement le Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA ont été avertis des risques encourus en cas de trucage de match.

Graham Peaker, coordinateur des renseignements au sein des services disciplinaires de l'UEFA, s'est adressé aux huit équipes en course dans le tournoi pour leur parler de la lutte permanente de l'UEFA contre la corruption. Signalant aux joueurs que leurs matches en Serbie étaient ciblés par les principaux marchés de paris en Asie, M. Peaker a expliqué le travail de l'UEFA visant à découvrir comment les matches peuvent être manipulés.

Graham Peaker a rappelé que le trucage de matches – et toute participation au trucage – était une infraction pénale. Il a également évoqué les systèmes informatiques sophistiqués de l'UEFA et sa coopération avec la police et les autorités pour identifier et arrêter les responsables.

Âgés de 16 ou 17 ans, les joueurs engagés dans la compétition sont particulièrement susceptibles d'être approchés par des criminels. M. Peaker a souligné que l'objectif de l'UEFA était de protéger les joueurs et l'intégrité du football et a détaillé les éventuelles conséquences pour ceux qui seraient tentés de se laisser corrompre.

Outre une suspension à vie, synonyme de fin de carrière prématurée, M. Peaker estime que les truqueurs n'ont "aucun respect pour la vie humaine" en raison de la nature criminelle de l'infraction. Il a ajouté que si un joueur se voyait demander de truquer un match, il devait immédiatement refuser et en informer l'UEFA ou un membre de confiance de son équipe ou de sa Fédération.

Le trucage, a dit Graham Peaker, est non seulement une menace personnelle et professionnelle pour les joueurs, c'est aussi un fléau qui vise à détruire l'intégrité du football. "Nous voulons vous protéger, vous et le football", a-t-il déclaré, en demandant aux joueurs présents de transmettre l'information à leurs coéquipiers en club.