UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Giuntini et le rêve des mini-Bleus

Parfaite en éliminatoires, la France débute vendredi l'EURO M17. Jean-Claude Giuntini appelle ses joueurs à "concrétiser leurs rêves".

La France espère poursuivre sur sa lancée à l'EURO M17
La France espère poursuivre sur sa lancée à l'EURO M17 ©FFF

Après des éliminatoires parfaits en Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA (6 matches, 6 victoires), la France figure parmi les favoris dans le tournoi final qui débute vendredi. Mais pour son sélectionneur Jean-Claude Giuntini, le titre (qui serait le premier depuis 2004) est secondaire par rapport à la progression de ses joueurs.

UEFA.com : Pouvez-vous nous dire un mot des adversaires de votre groupe ?

Jean-Claude Giuntini : C'est un groupe composé d'adversaires très différents. L'Allemagne est une équipe très forte : finaliste l'an dernier et habituée aux tournois européens chez les jeunes. Il y a ensuite la Géorgie, qui a éliminé l'Espagne, l'Angleterre et l'Ukraine en éliminatoires : c'est forcément une très bonne équipe. Et pour finir, l'Islande, qui a terminé en tête de son groupe, avec une équipe très bien organisée, très solide, et composée de joueurs pétris de talent.

UEFA.com : Votre objectif reste-t-il d'atteindre les demi-finales ?

Giuntini : Oui, bien sûr. Je pense qu'on a réalisé un bon parcours en qualification, en éliminant la Suisse, l'Italie et la Suède. Maintenant il faudra bien figurer dans cette compétition et gagner nos matches pour nous qualifier.

UEFA.com : Il s'agit de la sixième participation consécutive de la France à l'EURO M17. Quels sont les raisons de ce succès ?

Giuntini : C'est un bon indicateur de la formation de nous joueurs qui participent à ces tournois. C'est important pour leur future carrière, pour l'expérience qu'ils engrangent. Il s'agit aussi d'un bon signe pour le travail accompli par les clubs professionnels qui sont représentés dans cette sélection nationale.

UEFA.com : Les statistiques vous désignent comme la meilleure équipe du tournoi, car vous êtes la seule sélection à avoir remporté tous ses matches en phase de qualification. Êtes-vous d'accord ?

Giuntini : Oui. Mais nous savons que le football junior est lié à un certain environnement, de compétition et d'émotions. C'est de plus en plus dur à chaque palier. Les jeunes joueurs ont du talent, mais ils doivent enchaîner les matches et les prestations de qualité. Les points que nous avons gagnés restent à la maison, et d'autres équipes se sont qualifiées de belle manière, comme la Pologne. Tout dépendra de la difficulté des matches dans notre groupe.

UEFA.com : Selon vous, qui sera votre principal concurrent ?

Giuntini : Nous avons souvent affronté les Pays-Bas ces deux dernières années. On a également joué régulièrement contre l'Allemagne, donc ce sont deux équipes que nous connaissons bien. Nous avons déjà rencontré la Belgique. Et il ne faut pas oublier la Géorgie. Je ne vais pas toutes les citer, mais je pense que la Slovénie sera un adversaire redoutable, car elle évoluera devant son public. Je ne crois pas qu'il n'y aura de match facile, il faut se méfier de chaque équipe. L'Allemagne et les Pays-Bas sont habitués à ces compétitions et possèdent d'excellents joueurs.

UEFA.com : Êtes-vous impatient d'y être ?

Giuntini : Oui, bien sûr. Pour les joueurs, ce sera certainement un rêve. Nous devons concrétiser ce rêve en nous préparant bien pour cette compétition, mais aussi en réalisant de bons matches, à commencer par le premier.