UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

La France retrouve le titre M17 !

France 4-1 Allemagne
Avec un triplé d'Odsonne Edouard, la France est sacrée pour la deuxième fois de son Histoire.

Regardez comment la France est devenue championne en 2015.
Finale, temps forts

Grâce à un triplé du Parisien Odsonne Édouard, qui finit meilleur buteur de la compétition, et un but contre leur camp des Allemands, la France remporte le Championnat d'Europe des moins de 17 ans de l'UEFA, son second après 2004.

Edouard avait déjà inscrit cinq buts en quatre matches, et il a permis à la France de faire exploser une défense qui n'avait encaissé aucun but depuis le début de la phase de groupes. Il est le premier joueur à réaliser cette performance dans l'histoire de la compétition.

Jean-Claude Giuntini avait aligné le même onze de départ que contre la Belgique, tandis que Christian Wück avait apporté cinq changements à son équipe de départ.

Dès la première minute, Felix Passlack forçait Luca Zidane à intervenir. Malgré la domination allemande, Naminato Ikone permettait à Timothé Cognat de répliquer. Cinq minutes plus tard, Ikone buttait sur Constantin Frommann.

Le rythme ne baissait pas, Frommann restait impérial dans ses buts, et la France prenait le jeu à son compte. Tour à tour, Johannes Eggestein, Niklas Schmidt et Passlack manquaient le hold-up pour l'Allemagne et, dans la foulée Edouard ouvrait la marque après avoir récupéré un centre d'Ikone manqué par Boutobba. 1-0.

Les jeunes de Wück, peu habitués à cette situation, concédaient un second but sept minutes après la reprise, sur un tir de l'inévitable Edouard, à l'entrée de la surface, suite à une situation confuse. 2-0.

L'Allemagne ne mettait pas longtemps à répliquer : d'une tête autoritaire, Eggestein reprenait un coup franc de Schmidt, que Zidane jaugeait mal et dont la claquette ne suffisait pas à renvoyer la balle. 2-1.

Edouard offrait finalement le break aux Français sur une passe de Boutobba (3-1), avant que Frommann ne soit trompé par son propre défenseur Gökhan Gül (4-1).