Cristiano : "Encore beaucoup à donner"

Alors qu'il se prépare pour la finale de l'UEFA Nations League chez lui avec le Portugal, Cristiano Ronaldo évoque la compétition et son amour du pays.

Cristiano Ronaldo se confie à UEFA.com
©UEFA.com

Auteur d'un triplé pour qualifier le Portugal en finale de la première UEFA Nations League, Cristiano Ronaldo se prépare pour affronter les Pays-Bas, dimanche. Il en a profité pour bavarder avec UEFA.com.

UEFA.com : On se sent comment quand on revient en équipe nationale et que l'on marque trois buts chez soi en demi-finales de la Nations League ?
Cristiano Ronaldo
: Pour moi, c'est toujours un honneur de revenir en équipe nationale. C'est mon pays et c'est un honneur. De toute évidence, jouer cette compétition est encore plus spécial, et marquer des buts est la cerise sur le gâteau.

À 34 ans, comment faites-vous pour répondre aussi souvent présent dans les grands matches ?
C'est la préparation, mon éthique de travail. Je me sens toujours bien malgré mes 34 ans. La chose la plus importante c'est votre tête, être motivé et heureux et tracer ma route en tant que joueur, car je pense que j’ai encore beaucoup à donner et je me sens très bien et j'ai envie de continuer sur cette voie.

Ronaldo, revoir son triplé en demi-finales
Ronaldo, revoir son triplé en demi-finales

En finale, ce sont les Pays-Bas à présent...
Excellente équipe. Ils ont très bien joué. Je les ai regardés lors des derniers matches et ils ont une excellente équipe avec de grands joueurs – jeunes et plus expérimentés – ce qui rend leur équipe encore plus forte. Nous savons qu'ils constitueront un adversaire assez difficile, mais je pense que pour le Portugal et les Pays-Bas, c'est comme cela que les finales doivent se gagner.

Troisième grande finale après l'UEFA EURO 2004 et l'UEFA EURO 2016 : celle-là sera particulière ?
Comme je l'ai dit, lorsque je porte le maillot de l'équipe nationale, c'est un immense honneur pour moi et un sentiment différent de celui que l'on éprouve dans un club. C'est notre pays : ma famille est portugaise, mes amis aussi. J'ai grandi au Portugal, il est donc spécial de porter le maillot de l'équipe nationale. Et évidemment, la possibilité de se battre pour des trophées rend tout ça encore plus particulier. Comme à l’EURO 2004 et à l’EURO 2016.

Troisième finale, oui. Et j’espère une deuxième victoire. Ce serait fantastique et j’ai espoir, l’équipe aussi. Nous sommes positifs ; nous jouons à la maison. J’espère que le stade sera formidable, qu’il y aura une bonne énergie, que cette énergie nous sera transmise et que tout le monde aura confiance en soi. Tous ensemble, nous pouvons la gagner.

Haut