Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Classiques de l'Europa League : Liverpool-Alavés 2001

Revivez la finale épique de la Coupe UEFA 2001, disponible en intégralité sur UEFA.tv (en anglais).

À la mi-temps de la finale de la Coupe UEFA 2001, alors que Liverpool menait 3-1 face au Deportivo Alavés, Michael Owen se souvient qu'il était aux anges. "C'était la première fois de ma vie que j'étais surexcité en rentrant aux vestiaires à la pause, en sachant qu'on allait gagner", confiait-il à UEFA.com. "Enfin, c'est ce que je pensais..."

Regardez le match en intégralité sur UEFA.tv (en anglais)

Pour bien profiter du match...

Les Reds de Gérard Houllier semblaient avoir fait le plus dur en éliminant Barcelone en demi-finales. De son côté, Deportivo Alavés créait la surprise en sortant l'Inter Milan et Kaiserslautern pour décrocher son billet pour la finale disputée au Westfalenstadion. Quelques jours plus tôt, Liverpool avait remporté la FA Cup après avoir été mené par Arsenal, un trophée qui faisait suite à celui de la Coupe de la Ligue anglaise. Mais cette soirée européenne à Dortmund allait se révéler bien plus épuisante que prévu.

Michael Owen, ses plus beaux buts
Michael Owen, ses plus beaux buts

Ils ont brillé ce soir-là

Michael Owen : fidèle à sa réputation de sprinteur, il avait été décisif dans le sacre en FA Cup le week-end précédent, grâce à deux buts en fin de match face aux Gunners. Un attaquant hors pair, dans une équipe d'Houllier plus réputée pour sa solidité que son élégance de jeu.

Gary McAllister : arrivé gratuitement en 2000 en provenance de Coventry, il a été le "recrutement le plus inspiré" de Gérard Houiller, selon les propres mots du manager français. À 36 ans, le milieu de terrain écossais restait une formidable source d'inspiration et sa qualité sur les coups francs n'avait pas pris une ride.

Javi Moreno : Jordi Cruyff et Cosmin Contra étaient les stars de l'équipe dirigée par Mané, mais le meilleur joueur de cette formation était sans doute Javi Moreno, l'attaquant dont les prouesses face au but lui vaudraient un transfert à l'AC Milan au terme de la saison.

Haut