UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Triomphante jeunesse lyonnaise !

Olympique Lyonnais 2-0 Hapoel Kiryat Shmona FC
Même largement rajeuni, Lyon a empoché une 5e victoire et termine détaché en tête.

Mahamadou-Naby Sarr est félicité pour son premier but pour Lyon
Mahamadou-Naby Sarr est félicité pour son premier but pour Lyon ©AFP/Getty Images

La classe biberon de l'Olympique Lyonnais a triomphé de l'Hapoel Kiryat Shmona FC et permer aux Français d'engranger un cinquième succès en six matches dans le Groupe I de l'UEFA Europa League.

Nullement impressionnés par l'environnement de Gerland, dont certains foulaient la pelouse pour la première fois, les Lyonnais étaient tout de suite en jambe. Dès la 4e minute, une frappe de Bakary Sako était détournée sur sa ligne par le capitaine adverse, Adrian Rochet.

Six minutes plus tard, la tentative de Yassine Benzia était vicieuse mais Daniel Amos était resté concentré. Ce n'était que partie remise pour les Lyonnais, finalement vite récompensés par leur bonne entame de match. Sur un centre au cordeau de Michel Bastos, titulaire pour la première fois depuis mi-septembre, le grand défenseur central Mahamadou-Naby Sarr a placé une tête piquée qui n'a laissé aucune chance à Amos. Marquant un but dont son père Boubacar, ancien attaquant de Marseille et du Paris Saint-Germain FC, sera sans doute très fier.

Devant les yeux de Zinedine Zidane et de Grégory Coupet, présents dans les travées de Gerland, le gardien Anthony Lopes a réalisé un festival. La doublure de Rémy Vercoutre a sorti cinq arrêts déterminants, se montrant imperméable à toutes les offensives israéliennes.

Impérial sur sa ligne ou dans ses sorties, Lopes a fini par dégoûter littéralement Ahmed Abed ou Shimon Abuhazira. En deuxième période, Gourcuff a laissé sa place à Sidy Koné, ce qui a encore fait baisser la moyenne d'âge de l'équipe. Alors que Shmona continuait de rater toutes ses occasions, Lyon en a profité pour creuser l'écart. L'action était 100 % jeunes avec Mehdi Zeffane au centre et Benzia à la conclusion (58e). Déjà buteur il y a quinze jours sur la pelouse du Sparta Praha, le prodige a récidivé et confirmé son immense talent.

Gerland pouvait alors jubiler et lancer une "ola" à laquelle même les 200 supporters israéliens participaient. Benzia a laissé sa place à Anthony Martial, 17 ans depuis hier. Ou quand un grand espoir lyonnais a succédé à un autre grand espoir. Vivement les seizièmes de finale en février prochain.