UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Dortmund, vainqueur du duel tactique

Il n'y a pas eu photo entre le Borussia Dortmund de Thomas Tuchel et le Tottenham de Mauricio Pochettino. Explications.

Satisfaction pour Thomas Tuchel
Satisfaction pour Thomas Tuchel ©Getty Images

Avant ce 8e de finale aller entre le Borussia Dortmund et le Tottenham Hotspur, on a beaucoup parlé de la bataille tactique entre deux coaches prometteurs, Thomas Tuchel and Mauricio Pochettino. Mais au final, Dortmund a surclassé les Anglais. UEFA.com revient sur quelques points tactiques qui ont fait la différence.

Les bons choix
Tuchel a choisi d'aligner d'entrée ses trois meilleurs attaquants (Marco Reus, Pierre-Emerick Aubameyang et Henrikh Mkhitaryan). Le doublé de Reus en seconde période a fait pencher la balance clairement en faveur du BVB. Aubameyang avait ouvert le score et Mkhitaryan a été le chef d'orchestre de cette belle prestation collective.

De son côté, Pochettino avait laissé Harry Kane et Erik Lamela sur le banc, et les Londoniens ont eu du mal tout le match.

Les meilleurs moments de Dortmund 3-0 Tottenham
Les meilleurs moments de Dortmund 3-0 Tottenham

Efficacité sur les ailes
Une des forces de Tottenham cette année en championnat, c'est l'esprit offensif de ses latéraux qui se muent en véritables attaquants. À Dortmund, Kieran Trippier et Ben Davies ont passé la plupart de la rencontre dans leur propre moitié de terrain.

Côté Dortmund, Erik Durm et Marcel Schmelzer ont été excellents. Tuchel ne tarissant pas d'éloges à l'égard de Durm : "Ses progrès sont extraordinaires. Il est très polyvalent, c'est ce qu'on aime car ça nous donne d'autres options. Il est calme et prend les bonnes décisions."

Contrôle au milieu
Avec Aubameyang et Reus clairement les deux vedettes de ce match, Julian Weigl et Gonzalo Castro ont été excellents dans l'axe du BVB. Weigl a réussi 75 de ses 78 passes, et il a été le lien parfait entre la défense et l'attaque. Castro et Weigl ont littéralement muselé les Anglais Ryan Mason et Tom Carroll.

Pressing
Souvent cette saison, les adversaires des Spurs ont souffert de leur pressing. Mais jeudi soir, ce sont eux qui ont été mis sur le reculoir par l'agressivité de Dortmund. "On leur a donné les initiatives", a déclaré Christian Eriksen à UEFA.com. "Ils ont poussé et on a essayé de presser, mais on était toujours en retard. On leur a laissé trop d'espace, et ils nous ont privés de ballons."