Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Réactions aux tirages de l'UEFA Europa League

Retrouvez les réactions de certains des participants aux premier et deuxième tour de qualification de l'Europa League en juillet.

Les tirages au sort des premier et deuxième tour de qualification de l'UEFA Europa League se sont déroulés à Nyon
Les tirages au sort des premier et deuxième tour de qualification de l'UEFA Europa League se sont déroulés à Nyon ©Getty Images

UEFA.com fait le tour des réactions aux tirages au sort des premier et deuxième tour de qualification de l’UEFA Europa League qui se sont déroulés lundi et ont impliqué 78 équipes.

Franz Burgmeier, capitaine de Vaduz
"On est très heureux de tomber sur l'équipe (College Europa) de Gibraltar, et de participer à ce match historique. En termes sportifs, on veut passer au tour suivant. Même si on joue désormais en première division en Suisse, ce ne sera pas facile."

L'entraîneur du Shakhter Viktor Kumykov
L'entraîneur du Shakhter Viktor Kumykov©Getty Images

Viktor Kumykov, entraîneur du Shakhter Karagandy  
"Après notre campagne de phase de groupes l'an dernier, tout le monde veut voir au moins la même chose de notre part. Cela dit, c'est toujours plus difficile de reproduire un succès passé. Si nous voulons réussir, nous devons avant tout nous défaire du Shirak. Bien sûr, l'équipe arménienne n'est pas un adversaire faible, mais nous devons quand même les battre."

Ivan Matić, entraîneur de Split
"Ce serait bien de gagner à domicile sans encaisser de but. Nous voulons nous déplacer pour le match retour avec le moins de soucis possibles. Nous ne connaissons pas bien notre adversaire (les Arméniens du FC Mika), donc notre première tâche sera de recueillir le plus d'informations possibles sur eux. Si nous parvenons à les battre, l'Hapoel Beer Sheva sera l'une des équipes les plus compliquées au deuxième tour de qualification."

Le Pyunik fête le titre
Le Pyunik fête le titre©Hakber

Sargis Hovsepyan, entraîneur du Pyunik  
"Nous allons affronter des adversaires solides. Le football au Kazakhstan progresse, le FC Astana étant l'une des meilleures équipes de leur championnat. Je vais devoir me tourner vers l'entraîneur du FC Irtysh Pavlodar Vardan Minasyan (son compatriote et ancien sélectionneur de l'Arménie), qui les a affrontés sur le plan national."

Samuel Slovák, entraîneur du Slovan Liberec
"Il y avait quelques équipes slovaques, donc je m'attendais à moitié à tomber sur l'une d'entre elles. Košice figure parmi les meilleures équipes que nous pouvions affronter. Ils ont livré une très bonne saison, donc nous verrons bien les changements qu'ils auront apportés à leur effectif. Il sera très important d'obtenir le meilleur résultat possible à l'aller."

Srgan Zaharievski, entraîneur du Metalurg Skopje
"Nous avons enfin un tirage favorable (face à l'UE Santa Coloma). Je suis ravi que nous ayons évité les clubs du Kazakhstan, d'Arménie et de Moldavie, qui sont beaucoup plus forts que nos adversaires d'Andorre. Nous devons accepter d'être favoris, mais nous ne sous-estimons pas Santa Coloma. Neuf joueurs nous ont quittés cet été. Nous avons une nouvelle équipe et nous devrons très bien nous préparer si nous voulons atteindre le tour suivant."

Haut