UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Lyon et le Betis qualifiés

Olympique Lyonnais 1-0 Real Betis Balompié
Français et Espagnols sont qualifiés pour les 16es de finale après le but de Bafé Gomis.

Lyon et le Betis qualifiés
Lyon et le Betis qualifiés ©UEFA.com

Après la victoire de l'Olympique Lyonnais 1-0 sur le Real Betis Balompié, les deux équipes ont obtenu leur billet pour les seizièmes de finale de l'UEFA Europa League. Tout le monde est content mais l'OL l'est encore plus après cette victoire qui le ramène en tête de la poule.

Ce n'est pas un rythme très folichon qui a animé la première période. Sevilla, qui porte bien son nom, a allumé la première mèche pour le Betis par un tir repoussé par Rémy Vercoutre (11e minute). Milan Biševac lui a répondu d'une tête captée par Stephan Andersen (16e). Mais hormis quelques mouvements intéressants côté lyonnais, il n'y a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

Jusqu'à la 42e minute et un déboulé d'Alexandre Lacazette sur la gauche qui s'est présenté devant Andersen, lequel a a dévié avant d'être sauvé par ses défenseurs. Sur l'action, Jimmy Briand s'est blessé et est sorti en laissant son maillot sur la touche avant de rentrer aux vestiaires.

Dès le début de la deuxième période, Lacazette a buté encore sur Andersen. Puis, Bafetimbi Gomis, remplaçant de Briand, n'est pas parvenu à cadrer une frappe alors qu'il avait trouvé l'espace dans le dos de la défense andalouse.

Et le Betis dans tout ça ? Il était bien discret mais il fallait évidemment s'en méfier. Les Lyonnais ont failli l'apprendre à leurs dépens quand Chuli, à l'heure de jeu, a récupéré une passe mal assurée de Samuel Umtiti pour Vercoutre, lequel a été tout heureux de voir le tir adverse s'écraser sur le poteau et revenir dans ses bras. L'OL a eu très chaud mais l'OL, contre toute attente, n'a pas laissé sa chance dans la foulée.

Sur une somptueuse action collective, après un échange dans la surface avec Lacazette, Yoann Gourcuff, entré quelques minutes plus tôt, a servi un caviar pour Gomis seul aux 6 mètres, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (66e).

Les Lyonnais avaient fait le plus dur, même si dans les derniers instants, Vercoutre a dû s'employer à trois reprises pour conserver cet avantage au tableau d'affichage. Peu importe les frayeurs pour les hommes de Rémi Garde, il n'y a que le résultat qui compte et la qualification évidemment.