Bony, la bonne pioche

L'attaquant ivoirien du Sparta Wilfried Bony caracole en tête des buteurs de l'Europa League. Son rêve d'évoluer avec Didier Drogba se rapproche.

Wilfried Bony flambe avec le Sparta sur la scène européenne
Wilfried Bony flambe avec le Sparta sur la scène européenne ©Getty Images

Il y a tout juste un an, Wilfried Bony était un parfait inconnu et faisait partie de ces joueurs ivoiriens qui essaient de gagner leur vie grâce au football en Europe. Douze mois plus tard, l'attaquant de l'AC Sparta Praha caracole en tête des buteurs de l'UEFA Europa League. Son automne magnifique s'est prolongé avec une première sélection en équipe nationale et son rêve d'évoluer avec Didier Drogba semble de moins en moins inaccessible.

Rapide, grand, puissant et doué techniquement, le joueur de 21 ans avait initialement quitté la Côte d'Ivoire et son club d'Issia Wazi pour faire un essai au Liverpool FC. La déception de ne pas avoir été retenu par le club anglais est aujourd'hui oubliée puisque ses buts avec le Sparta font le tour des télévisions européennes.

Recruté par sa formation actuelle en 2008, Bony a passé sa première année à Prague en équipe réserve et a mis du temps à s'imposer aux avant-postes. Pour ce faire, il a su résister à la rigueur de l'hiver tchèque et aux longues séances de physique pour prendre de la masse musculaire. Preuve de sa volonté de fer, il a même appris à parler le tchèque.

Les efforts de Bony ont fini par payer puisque, la saison passé, il a inscrit neuf buts, contribuant ainsi au titre de champion du Sparta. Aujourd'hui, il a déjà 17 réalisations au compteur (10 en championnat, 2 en qualifications de l'UEFA Champions League et 5 en UEFA Europa League). Le duo qu'il forme en attaque avec le Camerounais Leony Kweuke fait des étincelles. "On se parle en français, alors nos adversaires ne comprennent pas ce qu'on se dit", sourit Bony.

L'attaquant ivoirien a été appelé pour jouer un match de qualification de la Coupe d'Afrique des Nations contre le Burundi, le mois dernier. "C'est un grand honneur. Mais je sais que je ne suis qu'au début du chemin et que j'ai encore beaucoup à faire pour jouer aux côtés de Didier Drogba", indique-t-il. Il n'empêche qu'il pourrait fort bien croiser son idole plus tôt que prévu. En effet, ses bonnes performances ont attiré l'oeil des recruteurs et plusieurs clubs anglais suivent son cas de très près. Mais le Sparta, actuellement deuxième du Groupe F à 4 longueurs de son poursuivant direct, l'US Città di Palermo à qui il rend visite jeudi, l'a récemment fait prolonger jusqu'en 2014.