La Juve, "un rêve" pour les Rovers

Jonathan Roche, président du Shamrock Rovers FC, sauvé de justesse de la faillite, a indiqué que jouer contre la Juve au 3e tour de qualification de l'Europa League relevait du rêve.

La joie des joueurs du Shamrock Rovers FC
La joie des joueurs du Shamrock Rovers FC ©Getty Images

Pour les supporteurs du Shamrock Rovers FC, l'affiche de rêve face à la Juventus au 3e tour de qualification de l'UEFA Europa League n'est pas seulement la récompense de sa victoire 2-1 (score cumulé) sur le club israélien du Bnei Yehuda Tel-Aviv FC.

C'est aussi le signe des progrès accomplis par les Rovers et un véritable hommage aux supporteurs qui ont sauvé les "Hoops", plus beau palmarès en République d'Irlande, de la disparition il y a cinq ans. "C'est un rêve", a déclaré Jonathan Roche, président des Rovers, à UEFA.com.

"Il y a cinq ans, ce club était presque mort et enterré. Nous avons été relégués et le club était au plus bas. Mais on est là aujourd'hui, on va jouer face à la Juventus devant 6 000 supporteurs, chez nous. Ce sera sûrement le plus gros match de notre histoire. On a déjà joué de grands matches en Europe, mais la Juventus à domicile en Europa League, c'est autre chose", a ajouté Roche.

Les Rovers ont joué contre les Busby Babes du Manchester United FC en Coupe des clubs champions européens de l'UEFA en 1957/58, quelques mois avant la tragédie de Munich. Les Irlandais ont aussi rencontré le FC Bayern München en Coupe des vainqueurs de coupe européenne de l'UEFA 1967. Aujourd'hui, le club est prêt à se frotter à nouveau à l'élite européenne. "On a joué le Real Madrid CF en amical l'année dernière, et d'ici à la semaine prochaine, on aura joué le Real et la Juventus, deux des plus grands clubs du monde", s'est félicité Roche. "C'est fantastique."

Les Rovers réussissent bien en Irlande et sur la scène internationale. L'équipe de Michael O'Neill est toujours en course pour le titre. Ce revirement de chance est d'autant plus important pour les fans des Rovers étant donné l'histoire récente du club. Les problèmes sont apparus en 1987, quand il a fallu quitter le stade de Milltown.

Ce n'est qu'en 2009 que les "Hoops" ont finalement retrouvé un stade permanent, à Tallaght, dans la banlieue de Dublin. Des problèmes financiers ont fait très mal au club qui a frôlé la faillite en 2005. Mais un groupe de supporteurs a décidé de reprendre la gestion des Rovers suite à leur relégation. Aujourd'hui, ce sont toujours les supporteurs qui ont le contrôle des Rovers.

"C'est tellement important quand on voit où on était", indique Roche. "Le soutien de notre club est immense. On avait 120 fans à Tel Aviv, et les 6 000 billets pour le match face à la Juve seront vendus sans problème. C'est un véritable hommage à Michael O'Neill et ses joueurs."

Même si la capacité du stade de Tallaght est limitée à 6 000 places, les Rovers ont résisté à la tentation de jouer dans un plus grand stade, comme à la nouvelle Dublin Arena. "On veut jouer à Tallaght, c'est notre stade", a lancé Tommy Stewart, l'attaquant des Rovers.