Le site officiel du football européen

La Suède part sur une victoire

Publié: Mardi, 19 juin 2012, 15.34HEC
Suède 2-0 France
Deux buts en seconde période offrent le lot de consolation aux Nordiques. La France inquiète.
par Aurélien Sagnier
de Stade Olympique
La Suède part sur une victoire
Les Suédois ont sauvé l'honneur face à des Bleus qui se qualifient ©Getty Images

Statistiques des matches

SuèdeFrance

Buts marqués2
 
0
Possession (%)43
 
57
Nombre de tirs 12
 
24
Tirs cadrés7
 
10
Tirs non cadrés5
 
14
Tirs arrêtés1
 
5
Tirs sur les poteaux2
 
0
Corners2
 
8
Hors-jeu6
 
1
Cartons jaunes2
 
1
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises17
 
14
Fautes subies14
 
16

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 21/11/2017 14:46 HEC
Publié: Mardi, 19 juin 2012, 15.34HEC

La Suède part sur une victoire

Suède 2-0 France
Deux buts en seconde période offrent le lot de consolation aux Nordiques. La France inquiète.

Éliminée au coup d'envoi, la Suède s'est offert un beau lot de consolation ou a peut-être avivé ses regrets en battant la France, dans la dernière journée du Groupe D de l'UEFA EURO 2012, à Kyiv.

Les Bleus sont qualifiés pour les quarts de finale mais leur belle série de 23 matches sans défaite s'achève dans la capitale ukrainienne. Zlatan Ibrahimović et Sebastian Larsson ont marqué en seconde période, renvoyant les protégés de Laurent Blanc à Donetsk, pour y affronter l’Espagne, tenante du titre, samedi.

Les Scandinaves se procuraient les premières occasions, des têtes d’Ola Toivonen et Sebastian Larsson avant la cinquième minute. Les deux équipes échangeaient ensuite deux occasions en or d’ouvrir la marque : profitant d’un cafouillage de la défense suédoise qu’il avait provoqué, Karim Benzema offrait un service parfait à Franck Ribéry, dont la frappe à bout portant trouvait Andreas Isaksson (8e). Réplique deux minutes plus tard : Toivonen remportait son duel aérien avec Philippe Mexès et dribblait Lloris et trouvait le poteau (10e). Sans inspiration, les tombeurs de l'Ukraine s’en remettaient trop souvent à des frappes lointaines non cadrées (Hatem Ben Arfa, titulaire alors que Yohan Cabaye était sur le banc) ou contrées (Benzema, Ribéry).

Après neuf minutes en seconde période, Ibrahimović faisait lever tout un stade jaune et bleu en marquant un but splendide. Sur une action initiée par Christian Wilhelmsson, Larsson adressait un centre à l’attaquant géant qui réalisait une reprise de volée spectaculaire. Plein axe, à l’entrée de la surface, dans le soupirail. Imparable.

Les Tricolores, dominateurs toutefois dans la possession et en terme de tirs cadrés, ne parvenaient pas à concrétiser. Disputé sur un faux rythme, le match semblait parfois sur le point de se débloquer, grâce à Samir Nasri (ras du poteau), Yann M’Vila (manchette peu académique d’Isaksson) ou Florent Malouda (lucarne frôlée).

Mais s'ils avaient encore une chance de revenir au score, les Bleus pouvaient remercier Lloris, auteur d'une double parade exceptionnelle face à Wilhelmsson, l’ancien Nantais auteur d’une entrée réussie, puis sur un Olof Mellberg sans âge. Il fallait en fait attendre le dernier quart d'heure et les entrées en jeu de Jérémy Ménez et Olivier Giroud pour voir de nouvelles occasions franches, le premier provoquant un corner sur lequel le second s'élevait le plus haut mais manquait de précision pour son premier ballon.

Les Suédois s’assuraient alors définitivement de sortir du tournoi avec les honneurs : après un tir sur la transversale de Samuel Holmén, le ballon revenait dans les pieds de Larsson, qui fusillait Lloris à bout portant dans les arrêts de jeu. Les Bleus continuent dans cette compétition, mais il leur faudra être évidemment plus convaincants face à l’Espagne.

Mis à jour le: 25/09/14 4.46HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/matches/round=15172/match=2003341/postmatch/report/index.html#la+suede+finit+fort