Le site officiel du football européen

Les Bleus en deux temps

Publié: Vendredi, 15 juin 2012, 21.02HEC
Ukraine 0-2 France
Deux éclairs en trois minutes offrent la victoire aux Français dans un match interrompu 58 minutes.
par Aurélien Sagnier
de Donbass Arena
Les Bleus en deux temps
Les Bleus l'ont emporté à Donetsk face au pays hôte ©Getty Images

Statistiques des matches

UkraineFrance

Buts marqués0
2
Possession (%)48
 
52
Nombre de tirs 9
 
16
Tirs cadrés2
 
11
Tirs non cadrés7
 
5
Tirs arrêtés1
 
1
Tirs sur les poteaux0
1
Corners5
 
6
Hors-jeu2
 
3
Cartons jaunes2
 
3
Cartons rouges0
 
0
Fautes commises7
 
16
Fautes subies15
 
7

Classements

Légende :

J: Joués   
pts: Points   
Mis à jour le: 21/11/2017 14:46 HEC
Publié: Vendredi, 15 juin 2012, 21.02HEC

Les Bleus en deux temps

Ukraine 0-2 France
Deux éclairs en trois minutes offrent la victoire aux Français dans un match interrompu 58 minutes.

Jérémy Ménez et Yohann Cabaye ont marqué en trois minutes en seconde période pour offrir sa première victoire à la France, dans le Groupe D de l'UEFA EURO 2012. L'Ukraine conserve ses chances de se qualifier.

La météo a failli voler la vedette aux joueurs après qu'un orage violent eut interrompu la partie 58 minutes. À la reprise, les deux équipes avaient du mal à se remettre dans le rythme et il fallait attendre 16 minutes pour vivre les premiers frissons, lorsque Ménez, lancé par Franck Ribéry, voyait son but refusé pour hors-jeu. L’ailier du Paris Saint-Germain FC allait avoir sa revanche.

Les Ukrainiens, peu en vue jusqu'ici car bien tenus par un quatuor défensif très à l'aise et un Alou Diarra imposant dans l'entrejeu, se procuraient deux occasions coup sur coup : d’abord par l’inévitable Andriy Shevchenko, dont la frappe puissante au premier poteau provoquait une superbe parade de Hugo Lloris (34e), puis grâce à Andriy Yarmolenko qui profitait d’une mésentente entre Lloris et Clichy, sans toutefois parvenir à tromper le capitaine des Bleus.

Après la deuxième pause, Karim Benzema trouvait Ménez, qui driblait son défenseur mais butait contre un grand Andriy Pyatov (49e). Les "Ukra-i-na !, Ukra-i-na !", hurlés pas 45 000 spectateurs pleins d'espoir poussaient Shevchenko à délivrer une frappe puissante qui frôlait la transversale de Lloris, et dans la foulée, Yevhen Konoplyanka réalisait une percée pour servir Anatoliy Tymoshchuk, dont la frappe s’envolait.

Malchanceux jusqu’ici, Ménez trouvait la faille quatre minutes plus tard : Ribéry débordait tout en vitesse sur l’aile gauche, avant de remiser sur Benzema dans l’axe, qui servait Ménez sur l'aile droite. Lequel repiquait et croisait sa frappe pour marquer au premier poteau. Tout juste trois minutes après cette ouverture du score, Benzema s’offrait sa deuxième passe décisive : suite à une combinaison sur l’aile droite, il trompait trois défenseurs pour servir dans l’intervalle Cabaye, qui résistait à son vis-à-vis pour doubler la mise en battant Pyatov d’une frappe croisée du gauche.

Cabaye trouvait ensuite le poteau à la 65e minute, une frappe qui concluait une longue action de jeu française. Le sélectionneur ukrainien Oleh Blokhin pouvait reprendre espoir devant les arabesques de Marko Dević qu'il venait de faire entrer. Las, ce dernier ne parvenait pas à trouver la dernière passe.

Yann M’Vila, auteur d’une bonne entrée en jeu, puis Nasri se procuraient les dernières occasions. Le score n’évoluait plus. Au coup de sifflet final, les Bleus mettaient un terme à une série de huit matches sans victoire en phases finales. Rien n'est perdu pour l'Ukraine qui compte trois points, un de moins que la France. Mais une victoire sur l'Angleterre devrait être nécessaire.

Mis à jour le: 25/09/14 4.54HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2012/matches/round=15172/match=2003334/postmatch/report/index.html#la+france+simpose