Quarts de finale - 22/06/2008 - 20:45HEC (20:45 heure locale) - Ernst-Happel-Stadion - Vienne
0-0
Espagne l'emporte 4-2 aux tirs au but 

Espagne - Italie 0-0 - 22/06/2008 - Page du match - UEFA EURO 2008

Le site officiel du football européen

L'Espagne vient à bout de l'Italie

Publié: Lundi, 23 juin 2008, 0.59HEC
Espagne 0-0 Italie (0-0 a.p. 4-2 t.a.b.)
L'Espagne a éliminé l'Italie dans le dernier quart de finale. Fàbregas a inscrit le penalty victorieux.
par Xavier Cerf
L'Espagne vient à bout de l'Italie
Iker Casillas (Spain) ©Getty Images

Statistiques des matches

EspagneItalie

Buts marqués0
 
0
Tirs cadrés7
 
5
Tirs non cadrés15
 
5
Corners8
 
3
Fautes commises26
 
25
Cartons jaunes3
 
1
Cartons rouges0
 
0

Classements

Publié: Lundi, 23 juin 2008, 0.59HEC

L'Espagne vient à bout de l'Italie

Espagne 0-0 Italie (0-0 a.p. 4-2 t.a.b.)
L'Espagne a éliminé l'Italie dans le dernier quart de finale. Fàbregas a inscrit le penalty victorieux.

Les Espagnols ont gagné le dernier quart de finale de l'UEFA Euro 2008 au bout du suspense. Ils affronteront la Russie le jeudi 26 juin.

L'Espagne entre en demi-finale pour la première fois depuis 1984 et n'avait plus battu son adversaire latin depuis 88 ans. La demi-finale, atteinte après trois échecs aux tirs au but en quarts de finale dans de grandes compétitions, sera une revanche de la première journée du Groupe D où les hommes de Louis Aragonés s'étaient imposés 4-1.

Alors que l'Espagne a fait la majorité du jeu durant cette rencontre humide à Vienne, les champions du monde ont peut-être payé l'absence de deux pièces essentielles au milieu : Andrea Pirlo et Gennaro Gattuso, suspendus. Massimo Ambrosini et Albero Aquilani étaient chargés de suppléer le légendaire duo italien. L'Espagne, quant à elle, pouvait compter sur le retour en défense centrale de Carles Puyol. Aucune surprise dans le onze de départ.

Il fallait attendre la 19e minute de jeu pour assister à la première occasion de la rencontre. Elle était italienne : Ambrosini centrait côté gauche, Perrotta surgissait et plaçait un bon coup de tête, mais Casillas veillait. L'Espagne avait la mainmise sur le ballon face à une Italie bien organisée dans sa moitié de terrain. Villa tentait d'inquiéter Buffon sur coup franc, mais la frappe sèche du droit était impeccablement captée par le portier transalpin (25e).

La rencontre s'animait quelque peu. Marchena contrait de l'épaule une tête de Toni consécutive à un bon centre côté gauche de Cassano (36e). Dans la foulée, Silva déclenchait une bonne frappe du gauche, de peu à côté du poteau droit de Buffon. C'était tout concernant les 45 premières minutes de jeu.

Seuls les changements animaient le début de la deuxième période. Mauro Camoranesi remplaçait un Simone Perrotta peu en réussite (58e). Et Aragonés changeait la configuration de son entrejeu : Santi Cazorla suppléait Iniesta (59e) et Cesc Fàbregas entrait en jeu à la place de Xavi (60e). Camoranesi s'illustrait presque instantanément : après un cafouillage dans la surface de réparation espagnol, le milieu italien frappait du droit entre le point de penalty et les six mètres mais Iker Casillas repoussait du pied (61e).

La deuxième période était un peu plus enlevée que la première. Luca Toni sautait plus haut que Puyol et coupait un centre côté droit de Zambrotta, le ballon était nettement hors cadre (70e). Puis, c'est Marcos Senna qui entrait en scène côté espagnol. Gianluigi Buffon repoussait des deux poings un bon coup franc du milieu ibère (80e). Nouvelle frappe du droit de Senna, Buffon captait le ballon et... le relâchait, le cuir finissait sur le poteau et terminait dans les bras du gardien italien (81e). Insuffisant toutefois pour départager les deux équipes. Prolongation.

Le match s'enflammait. Le tir de Silva, de peu à côté du cadre, était la conclusion d'une belle action espagnole : centre côté gauche de Villa, remise de la tête de Güiza pour Fàbregas dont la frappe était contrée (93e). L'Italie n'était pas en reste : Casillas était obligé de se détendre pour détourner en corner une superbe tête d'Antonio Di Natale (95e).

Il ne se passait plus grand-chose par la suite. Il fallait donc avoir recours à la séance des tirs au but pour désigner un vainqueur. Et le vainqueur était espagnol suite à un dernier penalty inscrit par Fàbregas. Daniele De Rossi et Di Natale ont manqué leurs tentatives côté italien. Place à la Russie désormais pour l'Espagne.

Mis à jour le: 02/02/12 17.09HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2008/matches/round=15094/match=301702/postmatch/report/index.html#lespagne+vient+bout+litalie