Quarts de finale - 25/06/2000 - 20:45HEC (20:45 heure locale) - Jan Breydelstadion - Bruges
1-2
 

Espagne - France 1-2 - 25/06/2000 - Page du match - UEFA EURO 2000

Le site officiel du football européen

La France au bout du suspense

Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 12.14HEC
Espagne 1-2 France
Zinédine Zidane et Youri Djorkaeff envoient le champion du monde en demi-finales.
La France au bout du suspense
Youri Djorkaeff exulte après son but ©Getty Images

Statistiques des matches

EspagneFrance

Buts marqués1
 
2
Cartons jaunes4
 
1
Cartons rouges0
 
0

Classements

Publié: Lundi, 6 octobre 2003, 12.14HEC

La France au bout du suspense

Espagne 1-2 France
Zinédine Zidane et Youri Djorkaeff envoient le champion du monde en demi-finales.

La France peut toujours réussir l'exploit d'enchaîner le titre mondial et le titre européen après s'être qualifié pour les demi-finales de l'UEFA EURO 2000 aux dépens de l'Espagne à Bruges. Mais ce fut juste : Raúl González  a envoyé un penalty sur la barre en fin de match.

Côté français, Nicolas Anelka prend place sur le banc au coup d'envoi, Roger Lemerre ayant préféré aligner Thierry Henry tout seul en pointe, épaulé par Youri Djorkaeff et Christophe Dugarry sur les flancs. Les Bleus se créent la première occasion de but après deux minutes de jeu, quand l'arbitre italien Pierluigi Collina sanctionne une faute de Pedro Munitis sur Lilian Thuram à l'orée de la surface de réparation. Zinédine Zidane se charge de tirer le coup franc, qu'il dépose sur la tête de Patrick Vieira, mais le ballon passe au-dessus.
L'Espagne commence à se rendre maîtresse de l'entre-jeu, même si les Français restent au contact en se créant d'autres occasions en début de match.

Henry se joue facilement de Michel Salgado, Gaizka Mendieta et Iván Helguera, étrangement passifs, avant de frapper à 16 mètres du but, mais sa tentative passe à distance respectable. Plus tard, le capitaine Didier Deschamps élimine son homologue Josep Guardiola dans la moitié de terrain ibérique, centre pour Dugarry qui place un coup de tête hors cadre.

Fabien Barthez est bientôt sollicité par les Espagnols à la 17e minute, pour boxer un coup franc de Guardiola qui semblait toutefois trop haut. A l'autre bout du terrain, Dugarry glisse une passe à Djorkaeff, qui lui renvoie l'ascenseur, mais la frappe de 16 mètres de l'ancien Olympien va se loger dans les bras de Cañizares. À la 21e minute, Alfonso trouve bien Raúl, qui remarque la position avancée de Barthez et tente un lob astucieux, bien claqué par-dessus la barre par le néo-Mancunien. Sur le corner qui suit, l'Espagne réclame un penalty lorsque Zidane semble dévier du bras un centre de Guardiola, mais l'arbitre ne bronche pas.

Zidane se voit offrir une occasion d'ouvrir le score lorsque Dugarry lui adresse un centre à ras de terre dans la surface de réparation, mais le Juventino rate le ballon. Il se rattrape à la 32e minute, en exécutant en virtuose un coup franc consécutif à une faute d'Agustín Aranzabal sur Djorkaeff. Depuis 20 mètres, dans l'axe, Zizou enroule admirablement sa frappe et ne laisse aucune chance à Cañizares. L'Espagne équilibre les débats du point de penalty par l'intermédiaire de Mendieta à la 38e minute, Thuram ayant descendu Munitis dans la surface. Mais la première mi-temps n'est pas finie. Une minute avant la pause, Vieira déboule dans l'axe, déserté par les Ibériques, et ouvre joliment sur Djorkaeff, démarqué sur la droite. L'attaquant de Kaiserslautern ne se pose aucune question et fusille Cañizares de dix mètres.

À la première minute de la seconde période, Alfonso se détend bien pour atteindre un centre de Munitis, mais Barthez se couche et bloque la tentative de l'attaquant du Real Betis Bamlompié. Les Français réussissent ensuite à contenir les Ibériques jusqu'au milieu du deuxième acte, où Vieira, de la tête, repousse en corner un coup franc de Guardiola. Le corner qui suit provoque un gros cafouillage à l'abord du but français, mais les champions du monde parviennent tant bien que mal à se dégager. Guardiola voit une terrible volée de 25 mètres détournée par Marcel Desailly, tandis que Salgado fait avorter de la même manière une tentative similaire de Vieira. Cañizares, d'une claquette, sort un coup franc de Djorkaeff tiré des 30 mètres avant que le match ne s'engage dans un final à couper le souffle.

À la 90e minute, l'arbitre accorde un penalty à l'Espagne pour une faute de Barthez sur Abelardo. L'Histoire semble se répéter, car lors du match face à la Yougoslavie, c'était déjà le défenseur "blaugrana" qui avait obtenu un penalty dans le temps supplémentaire. Mendieta l'avait transformé, remettant l'Espagne dans la course à la qualification, mais le milieu de Valence a été remplacé au cours de la partie. C'est donc la vedette madrilène Raúl qui s'en charge … et qui le rate.

Les Ibères mettent à profit les quelques secondes restantes pour créer une nouvelle occasion nette, mais le remplaçant Ismael Urzaiz place sa tête au-dessus de la transversale.

Mis à jour le: 21/06/12 16.10HEC

http://fr.uefa.com/uefaeuro/season=2000/matches/round=1459/match=65182/postmatch/report/index.html#france+demies