UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Angleterre 0-0 Écosse, un derby sans vainqueur

Sous la pluie londonienne, le 115e match entre Anglais et Écossais a eu l'effet d'un pétard mouillé.

Regardez les temps forts de la rencontre à Wembley.
Angleterre 0-0 Écosse

Manquant d'inspiration, l'Angleterre a buté sur une équipe d'Écosse à la détermination sans faille, à l'imge de Billy Gilmour, nommé homme du match.

Angleterre - Écosse, le match à la minute

Le résumé du match

Anglais et Écossais avaient été enthousiastes et spectaculaires en 1996 lors de leur dernière confrontation dans un EURO. C'était déjà à Wembley, sous un soleil magnifique. Vingt-cinq ans plus tard, cela a été tout l'inverse : de la pluie et un match fermé.

John Stones envoie sa tête sur le poteau
John Stones envoie sa tête sur le poteauGetty Images

Les Anglais ont touché le poteau par John Stones dès la 11e minute et ont failli marquer par Mason Mount en début de seconde période. Ce furent les seuls moments de folie pour l'équipe de Gareth Southgate que son adversaire a habilement fait déjouer.

C'est ainsi que la vaillance et l'agressivité du Chardon ont triomphé des promesses des Trois Lion.

En première période, Stephen O'Donnell a réalisé une splendide reprise de volée qui a obligé Jordan Pickford à parfaitement se détendre. En deuxième, le gardien anglais a été suppléé par son partenaire Reece James qui a repoussé sur sa ligne une frappe de Lyndon Dykes.

L'Angleterre compte 4 points au classement, l'Écosse un seul et tout se jouera pour la qualification lors de la troisième journée.

UEFA via Getty Images

Star du Match : Billy Gilmour (Écosse)

Il a contrôlé le milieu de terrain, une belle performance de la part du jeune homme de vingt ans.
Robbie Keane, observateur technique de l'UEFA

Toutes les stars du match Heineken de l'EURO 2020

Réactions

Andy Robertson, capitaine écossais
C'est certainement un match de notre part au niveau des meilleurs, mais il y a un sentiment de frustration. Je crois que nous aurions dû gagner le match ; je crois que nous avons eu les occasions de gagner le match, mais nous prendrons un point.

Callum McGregor, milieu écossais
Tout le monde est en ébullition après ça. Nous pouvions sentir l'énergie dans le stade. J'ai trouvé que chaque joueur était de première classe, exceptionnel jusqu'à un homme - et c'est le genre de performance dont nous avions besoin pour venir ici et obtenir quelque chose qui nous permettrait de rester en vie dans le groupe.

Gareth Southgate, coach anglais
C'était une nuit frustrante. Il faut reconnaître un grand mérite à l'Écosse. Si vous ne pouvez pas gagner un match, il est important de ne pas le perdre. Concernant le remplacement de Harry Kane, nous avions besoin de plus de courses derrière. J'ai senti que Marcus allait nous donner cette énergie. Nous devions gagner le match à ce moment-là. Nous pouvons nous regarder - ça commence par moi - et faire mieux. Nous n'avons pas fait assez pour gagner le match ce soir.

Tyrone Mings, défenseur de l'Angleterre
Je suis absolument ravi de ce clean sheet qui est un pas de plus vers la réalisation de notre objectif. Nous n'avons pas joué avec assez d'intensité mais j'ai participé à de nombreuses performances où cela s'est soldé par une défaite.

Les stats

  • La série de sept victoires consécutives de l'Angleterre a pris fin.
  • Les Three Lions n'ont concédé qu'un seul but lors de leurs huit derniers matches.
  • L'Angleterre est invaincue depuis dix matches en phase de groupes de l'EURO, depuis sa défaite contre la France en 2004.
  • Si l'on exclut les séances de tirs au but, l'Écosse n'a remporté que deux de ses dix derniers matches.
  • L'Écosse n'a pas réussi à marquer lors de six de ses huit derniers matches en phase finale de l'EURO.

Compos

Angleterre : Pickford; James, Stones, Mings, Shaw; Rice, Phillips; Foden (Grealish 63e), Mount, Sterling; Kane (Rashford 74e)

Écosse : Marshall; McTominay, Hanley, Tierney; O'Donnell, McGinn, Gilmour (Armstrong 76e), McGregor, Robertson; Dykes, Adams (Nisbet 86e)

Et ensuite…

République tchèque-Angleterre - mardi 22 juin
Croatie-Écosse - mardi 22 juin