UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA EURO 2020, les prétendants, Russie

Le portrait des 24 qualifiés pour l'UEFA EURO 2020, avec aujourd'hui celui de la Russie, vainqueur en 1960.

Andrey Arshavin contre les Pays-Bas en 2008
Andrey Arshavin contre les Pays-Bas en 2008

Palmarès à l'EURO

Phases finales disputées : 11 (5 en tant qu'URSS, 1 en tant que CEI)
Meilleur parcours à l'EURO : vainqueur (1960)

L'équipe soviétique, dont faisait partie le légendaire gardien de but Lev Yachine, a remporté en 1960 la première édition de celle qui était alors appelée Coupe d'Europe des nations. Mais cela reste son seul succès. L'URSS a terminé trois fois deuxième, tandis que Guus Hiddink a mené la Russie en demi-finale en 2008, où elle a battu les Pays-Bas 3-1 en quart de finale.

Russien, tous ses buts en qualification pour l'EURO 2020
Russien, tous ses buts en qualification pour l'EURO 2020

Joueurs clé

Artem Dzyuba (47 sélections, 26 buts)
Le grand attaquant a dû attendre ses 27 ans pour devenir titulaire avec la Russie. Peu après sa révélation lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2018, où Dzyuba a marqué trois buts et aidé sa sélection à se qualifier pour les quarts de finale, il a hérité du brassard de capitaine d'Igor Akinfeev après la retraite internationale de ce dernier. À 32 ans, l’attaquant du Zenit est toujours le leader offensif de la sélection russe.

Mário Fernandes (25 sélections, 3 buts)
Le défenseur d'origine brésilienne, qui dispute sa neuvième saison au CSKA Moscou et qui est devenu citoyen russe en 2017, s'est immédiatement fait remarquer au poste d'arrière droit de sa sélection. Fernandes y est irremplaçable, à la fois solide en défense et dangereux en attaque. C'est son but de la tête en prolongation contre la Croatie qui a offert à la Russie une séance de tirs au but, malheureusement perdue, en quarts de finale de la Coupe du Monde 2018.

Ponedelnik, la tête qui donna le premier trophée à la Russie
Ponedelnik, la tête qui donna le premier trophée à la Russie

Buts mémorables à l'EURO

• La finale de 1960 s'est achevée sur un nul 1-1 au terme du temps réglementaire, avant que l'URSS et Viktor Ponedelnik de la tête n'inscrivent le but décisif en prolongation pour remporter, face à la Yougoslavie, la première finale d'un EURO.

• Bien que Dmitri Torbinski n'ait remporté qu'un seul trophée dans sa carrière, les fans russes se souviennent de lui pour son but mémorable en prolongation contre le gardien néerlandais Edwin van der Sar, en quart de finale de l'UEFA EURO 2008.

• La Russie a réalisé un départ canon lors de l'UEFA EURO 2012 en dominant la République tchèque 4-1. Le dernier but de Roman Pavlyuchenko fut splendide, l'attaquant réalisant le geste juste en dribblant dans la surface de réparation à gauche et en frappant ensuite en pleine lucarne.

Grands moments à l'EURO

Kirichenko, le but le plus rapide de l'EURO
Kirichenko, le but le plus rapide de l'EURO

• La participation de l'URSS à la finale de 1988 a été un moment historique - c'est également la dernière fois que la Russie a atteint la finale. Mais son formidable parcours s'est arrêté lorsque Rinat Dasaev a encaissé l'un des plus beaux buts de l'histoire. La volée de la légende néerlandaise Marco van Basten, dans un angle impossible, à la 54e minute, a scellé la victoire 2-0 des Oranje.

• Dmitri Kirichenko a marqué après seulement 67 secondes lors de la victoire 2-1 de la Russie sur la Grèce, qui allait remporter l'UEFA EURO 2004, lors de la phase de groupes. Son but reste le plus rapide de la phase finale de l'EURO.

• La victoire contre les Néerlandais en 2008 est toujours considérée en Russie comme l'un des meilleurs résultats de son histoire. Torbinski sous une montagne de coéquipiers en folie, la célébration de but d'Andrey Arshavin un doigt sur la bouche ou les cris d'émotion des commentateurs télé... Tous ces moments sont instantanément entrés dans l'Histoire de la culture footballistique russe.

• Dmitri Kirichenko a marqué après seulement 67 secondes lors de la victoire 2-1 de la Russie face à la Grèce, futur vainqueur de l'UEFA EURO 2004, lors de la phase de groupes. Son but reste le plus rapide d'une phase finale de l'EURO.

La Russie abat les Pays-Bas en 2008
La Russie abat les Pays-Bas en 2008

Stats

Plus grand nombre de matches en phase finale10 : Sergei Ignashevich
9 : Aleksandr Anyukov
8 : Igor Akinfeev, Oleksiy Mykhailychenko, Roman Pavlyuchenko, Yuri Zhirkov

Plus grand nombre de buts en phase finale
4 : Roman Pavlyuchenko
3 : Alan Dzagoev, Valentin Ivanov, Viktor Ponedelnik
2 : Andrey Arshavin, Oleh Protasov

La stat à connaître : la Russie/CEI a participé à six phases finales de l'EURO depuis la fin de l'Union soviétique, mais n'a franchi la phase de groupes qu'à une seule reprise.

Le saviez-vous ?

• La Russie a inscrit trois buts lors du match de l'EURO 96 contre la République tchèque, mais le résultat aurait pu être bien plus lourd que le 3-3 final. Stanislav Cherchesov a ainsi vu le ballon frapper son poteau trois fois, et la barre une fois. Aucune équipe n'a jamais été sauvée par ses montants plus de quatre fois dans un même match de la phase finale de l'EURO.

• Cherchesov, qui est l'actuel sélectionneur de la Russie, a connu huit sélections avec l'URSS, deux avec la CEI et 39 avec la Russie au poste de gardien de but.

• Alan Dzagoev a marqué trois fois lors de l'UEFA EURO 2012 et a fini co-meilleur buteur du tournoi en compagnie de cinq autres joueurs (Fernando Torres, Mario Gómez, Mario Mandžukić, Mario Balotelli et Cristiano Ronaldo).