UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Dernière chance pour la Pologne

Leo Beenhakker, espère que la Pologne pourra se qualifier pour les quarts de finale de l'UEFA EURO 2008™ "par la petite porte" en battant la Croatie dans le Groupe B.

Le sélectionneur de la Pologne Leo Beenhakker espère gagner contre la Croatie
Le sélectionneur de la Pologne Leo Beenhakker espère gagner contre la Croatie ©Getty Images

Le sélectionneur de la Pologne, Leo Beenhakker, espère que son équipe pourra se qualifier pour les quarts de finale de l'UEFA EURO 2008™ "par la petite porte" en battant la Croatie dans le Groupe B lundi à Klagenfurt.
 
 Avenir difficile
Les enjeux ne pourraient pas être plus élevés pour la Pologne avant d'affronter la Croatie de Slaven Bilić au Wörthersee Stadion. Alors que les Croates sont déjà assurés de terminer premiers du groupe, donc qualifiés, les hommes de Beenhakker occupent la quatrième place avec un point en deux matches. Si l'Allemagne s'imposait sur l'Autriche à Vienne dans l'autre match, l'aventure européenne des Polonais prendrait fin lundi quel que soit leur résultat. Beenhakker se montrait philosophe concernant l'avenir proche de l'équipe. "Nous ne pouvons pas contrôler les événements de Vienne", explique le Néerlandais. Moi, je peux préparer mes joueurs à battre la Croatie. On se concentre sur notre tâche, ensuite il faudra espérer un bon résultat ailleurs pour nous qualifier par la petite porte."
 
 Des changements
Beenhakker, privé de son capitaine Maciej Żurawski, blessé à la cuisse contre l'Allemagne, pense que son homologue Bilić va apporter des changements pour le premier match de compétition entre les deux nations. En effet, les Croates sont déjà qualifiés avec six points après deux victoires, 1-0 sur l'Autriche et la surprise 2-1 sur l'Allemagne. Bilić confirmait effectivement les changements même si ses joueurs sont toujours aussi motivés. "On attend le prochain match avec impatience. Nos adversaires sont bons mais on veut bien continuer et obtenir de bons résultats", affirme le sélectionneur (39 ans). Les Croates porteront un brassard noir en hommage à un supporteur de leur pays décédé avant le match contre l'Allemagne.

La confiance croate
Bilić affirme qu'il n'alignera pas une équipe affaiblie pour laisser les cadres aux repos en vue du quart de finale. "Ce ne sera pas une équipe bis", insiste-t-il. "On dispose de 23 joueurs, il n'y a pas d'équipe A, d'équipe B ou d'équipe bis. Je ne me fais aucun doute, je sais que mon équipe peut battre la Pologne, quelle que soit l'équipe. Je respecte totalement la Pologne mais j'ai confiance en mes joueurs."