UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO 1992 : Danemark, le coup de l'invité surprise

Danemark 2-0 Allemagne
Des buts de John Jensen et de Kim Vilfort permettent aux hommes de Richard Møller Nielsen de vivre un vrai conte de fée.

92, le Danemark dynamite tout le monde!

Malgré une bonne entame des Allemands, des buts de John Jensen et Kim Vilfort avant et après la pause, et une prestation solide du gardien Peter Schmeichel, ont permis au Danemark de créer la plus grosse surprise du football international en remportant le Championnat d'Europe de l'UEFA 1992.

L'Allemagne commençait par dominer ses adversaires et Stefan Reuter puis Guido Buchwald sollicitaient rapidement Schmeichel. C'est à ce moment-là seulement que les Danois émergeaient des tranchées pour marquer leur premier but surprise.

EURO 1992, tout sur le tournoi
Les plus beaux buts de l’EURO 92


Kim Vilfort sortait victorieux d'un duel avec Andreas Brehme, lançait Flemming Poulsen, lequel remettait en retrait sur John Jensen. Il ne restait plus à celui-ci qu'à propulser le ballon au fond des filets d'un tir aérien, même si Stefan Effenberg se jetait de tout son long dans la trajectoire de la balle. Ce but n'était que le deuxième de Jensen en 48 sélections sous les couleurs danoises.

L'Allemagne tentait de réagir mais Schmeichel réalisait une parade sensationnelle sur Jürgen Klinsmann avant de repousser un assaut d'Effenberg alors que l'équipe de Berti Vogts resserrait l'étau. Les Allemands ne baissaient pas les bras au retour des vestiaires et Kent Nielsen s'employait à repousser un tir sur sa ligne alors que Karlheinz Riedle était tout près de reprendre le centre de Klinsmann. L'attaquant du FC Internazionale Milano aurait pu marquer mais Schmeichel déviait sa tête puissante au-dessus.

1992 – Équipe du tournoi


Le Danemark attendait patiemment son heure. Vilfort, qui avait gâché la seule autre occasion de l'équipe de Richard Møller Nielsen dans cette période, contrôlait le cuir avant d'envoyer un tir à ras de terre à ras du poteau gauche de Bodo Illgner pour mettre fin aux débats.

Pour conclure le conte de fées, sachez que Vilfort avait dû quitter le camp danois à deux reprises et avait raté un match de groupe pour rendre visite à sa fille de 7 ans qui souffrait de leucémie.

Compos

Danemark : Schmeichel; Christofte, Kent Nielsen, Piechnik, Lars Olsen (c), Sivebæk (Christiansen 66e); Vilfort, Larsen, Jensen; Povlsen, Laudrup
Sur le banc
: Mølby, Elstrup, Frank, Krogh, Peter Nielsen, Bruun
Sélectionneur : Richard Møller Nielsen

Germany: Illgner; Brehme (c), Helmer, Buchwald, Kohler, Reuter; Effenberg (Thom 80e), Hässler, Sammer (Doll 46); Klinsmann, Riedle
Le banc
: Binz, Möller, Köpke, Frontzeck, Schulz, Wörns
Sectionneur
: Berti Vogts

Arbitre : Bruno Galler (Suisse)