Les VAR prêts pour la phase à élimination directe en Champions League

Suite à la décision de décembre de Comité exécutif de l'UEFA, les arbitres assistants vidéo (VAR) entrent en fonction dans l’UEFA Champions League cette saison, à partir des huitièmes de finale.

Des arbitres assistants vidéo officient à partir des huitièmes de finale de l'UEFA Champions League.
Des arbitres assistants vidéo officient à partir des huitièmes de finale de l'UEFA Champions League. ©Sportsfile

Après des tests technologiques concluants et la formation des arbitres ces derniers mois, les arbitres assistants vidéo (VAR) entrent en fonction dans tous les matches de l’UEFA Champions League à partir de cette saison.

Bien que l’assistance vidéo à l’arbitrage ait également été introduite dans d’autres compétitions, à l’échelle nationale et internationale, vous trouverez ici un résumé de son fonctionnement en UEFA Champions League.

• Une équipe VAR – composée d’un arbitre assistant vidéo, d’un adjoint à l’arbitre assistant vidéo et de deux opérateurs vidéo – sera basée dans chaque stade et participera au processus décisionnel de l'arbitre.

• L’équipe VAR interviendra en cas d’erreur claire et manifeste de l’arbitre lors des quatre situations bien précises suivantes pouvant changer le cours du match :

a. But

b. Penalty/incident dans la surface de réparation

c. Carton rouge direct

d. Erreur sur l’identité d’un joueur

• L’équipe VAR contrôlera toutes les situations pouvant changer le cours du match, mais n’interviendra qu’en cas d’erreur manifeste. L’arbitre peut interrompre le jeu pendant qu’une décision est analysée.

• Si l’analyse vidéo indique clairement une erreur manifeste dans une situation pouvant changer le cours du match, les VAR peuvent demander à l’arbitre de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. La décision finale revenant toujours à l’arbitre.

• Les VAR peuvent également prendre en compte toute infraction qui aurait eu lieu durant l’action ayant conduit à l’incident (pendant la phase du jeu).

• Pour les décisions « factuelles » (p. ex. hors-jeu, faute située dans ou hors de la surface de réparation), les VAR peuvent simplement informer l’arbitre de ces faits, et il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. Dans tous les cas, l’arbitre qui prend la décision finale.

• L’analyse vidéo au bord du terrain sera communiquée dans le stade soit au moyen des écrans géants, soit au micro.

• En raison de la présence de l’équipe VAR, il n’y aura pas d’arbitres assistants supplémentaires.

Le Comité exécutif de l’UEFA a en outre décidé d’utiliser des VAR lors de la finale 2019 de l’UEFA Europa League ainsi que lors des phases finales 2019 de l’UEFA Nations League et du Championnat d’Europe des moins de 21 ans de l’UEFA. Comme cela avait été décidé lors de la réunion de septembre du Comité exécutif de l’UEFA, les VAR seront ensuite utilisés dans l’UEFA Champions League 2019/20 à partir des barrage, et lors de la Super Coupe de l’UEFA 2019. L'UEFA prévoit toujours d'étendre l’utilisation des VAR à l’UEFA EURO 2020, à l’UEFA Europa League 2020/21 (à partir de la phase de groupes) et lors de la phase finale 2021 de l’UEFA Nations League.

Pour lire l’interview complète de Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l’UEFA, au sujet de l’introduction du VAR, veuillez cliquer ici.

La procédure relative au recours aux VAR a été définie par l’International Football Association Board (IFAB), qui édicte également les Lois du Jeu. La procédure prévue par l’IFAB concernant l’assistance vidéo à l’arbitrage peut être consultée ici.

 

Haut