Tirages des tours qualificatifs, réactions

UEFA.com vous livre les réactions à l'issue des tirages des premier et deuxième tours de qualification de l'UEFA Champions League.

Les boules du tirage au sort du deuxième tour de qualification de l'UEFA Champions League
Les boules du tirage au sort du deuxième tour de qualification de l'UEFA Champions League ©Getty Images for UEFA

Tirages au sort des premier et deuxième tours de qualification de l'UEFA

L'entraîneur du Midtjylland Glen Riddersholm
L'entraîneur du Midtjylland Glen Riddersholm©Getty Images

Glen Riddersholm, entraîneur du FC Midtjylland
Nous devons être honnêtes ; c'est un tirage extrêmement chanceux (face au vainqueur de Lincoln FC v- FC Santa Coloma). Ce sont deux équipes que nous devrions pouvoir battre et cela devrait nous permettre d'atteindre notre pic aux bons moments lors de la longue saison d'automne. Le niveau des adversaires nous offre également la chance d'intégrer de nouveaux joueurs à notre équipe et de progresser.

Dženan Uščuplić, entraîneur du FK Sarajevo
Nous affrontons un adversaire très fort (le KKS Lech Poznań), peut-être le meilleur possible. Mais nous avons le niveau et les qualités pour nous qualifier. Nous laissons le rôle de favori à l'équipe polonaise.

Les Hibernians affronteront le Maccabi Tel Aviv
Les Hibernians affronteront le Maccabi Tel Aviv©Domenic Aquilina

Branko Nisevic, entraîneur du Hibernians FC
Eh bien, ce n'est pas du tout un adversaire facile ! Le Maccabi Tel Aviv dispute l'UEFA Champions League depuis pas mal d'années maintenant et nous sommes très expérimentés dans cette compétition. C'est également le club qui a remporté le plus de titres en Israël donc tout tend vers une confrontation difficile. Ils seront les grands favoris mais nous avons les capacités pour rivaliser avec notre adversaire sur ces deux matches.

Aleksandr Yermakovich, entraîneur du FC BATE Borisov
Dundalk est inconnu pour nous. Je n'ai aucune idée de leur niveau car ce n'est pas facile de suivre le championnat irlandais de près depuis le Belarus. Le BATE a affronté un club irlandais, les Bohemians, en 2003. Je n'y ai pas participé mais je sais combien cela a été difficile pour nous dans leur stade. Les fans étaient derrière leur équipe avec une grande passion et ont mis une grande pression sur nous.

Zoran Mamić, entraîneur du GNK Dinamo Zagreb
Le CS Fola Esch est champion du Luxembourg, ce qui signifie qu'ils ont l'habitude de gagner et de brandir des trophées. Mais il est évident que nous sommes une meilleure équipe et que nous sommes favoris. Bien sûr, je ne m'attends pas à ce qu'ils renoncent. Nous devrons jouer à un haut niveau, livrer deux matches de qualité et montrer que nous sommes supérieurs non seulement sur le papier mais également sur le terrain.

Helmuth Duckadem, président du Steaua
J'aurais préféré affronter une équipe plus faible afin d'avoir le temps d'intégrer les nouveaux joueurs. Mais si nous voulons atteindre la phase de groupes, nous devons surmonter la situation et battre des équipes solides. De toute façon, nous pouvons nous qualifier avec l'effectif actuel. Nous devons être optimistes.

Domingos Paciência doit qualifier l'APOEL aux dépens du Vardar
Domingos Paciência doit qualifier l'APOEL aux dépens du Vardar©AFP/Getty Images

Domingos Paciência, entraîneur de l'APOEL
En football, il n'existe pas de matches faciles. Nous devons obtenir le plus d'informations possibles sur notre adversaire (le FK Vardar). Comme nous, ils sont toujours en mode pré-saison et nous devons donc commencer à garder un œil sur eux. Nous sommes l'APOEL, ce qui signifie que nous avons une riche histoire et le devoir d'atteindre notre objectif : sceller notre place pour le prochain tour.

Stephen Kenny, manager du Dundalk FC
Le BATE Borisov est probablement l'adversaire le plus difficile sur lequel nous pouvions tomber. Ils possèdent le meilleur coefficient de tous nos adversaires potentiels car ils ont joué la Champions League à plusieurs reprises. Nous sommes en confiance car en forme en championnat, où nous n'avons connu qu'une défaite en 20 rencontres cette saison, et nous avons aussi beaucoup appris de notre passage en UEFA Europa League la saison dernière.

Deividas Šemberas, capitaine du FK Žalgiris Vilnius
Nous n'avons peur de personne. Cela serait peut-être différent en cas de qualification pour la phase de groupes. Mais pour l'instant, je suis certain que nous pouvons rivaliser avec (le Malmö FF) pour une place au prochain tour. Cela serait même encore mieux s'ils pouvaient nous sous-estimer.

Haut