Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Classiques de la Champions League : Barcelone 6-1 Paris

Revivez la victoire épique du FC Barcelone en 8es de finale dans son intégralité sur UEFA.tv (en anglais) – on plante le décor.

Sergi Roberto célèbre le but qui offre la qualification au Barça
Sergi Roberto célèbre le but qui offre la qualification au Barça VI-Images via Getty Images

Battu 4-0 au Parc des Princes par le Paris Saint-Germain en 8es de l'édition 2016/17, Barcelone devait écrire l'histoire pour se qualifier. Ils l'ont fait – et de quelle manière. La victoire 6-1 du Barça est la première de nos séries de classiques de l'UEFA Champions League.

GRATUIT : Barcelone - Paris (en anglais)

Contexte

Après la large défaite (4-0) concédée le jour de la Saint-Valentin face à Paris, seul les plus optimistes des supporters "blaugranas" croyaient encore en les chances de leur équipe avant le match retour.

Temps forts : Comment Paris a écrasé Barcelone
Temps forts : Comment Paris a écrasé Barcelone

Dans l'histoire de l'UEFA Champions League, personne n'avait jusqu'ici retourné une telle situation et l'entraîneur du Barça, Luis Enrique venait d'annoncer qu'il allait quitter son poste à la fin de la saison. Cependant, petit à petit, les espoirs d'une "remontada" s'emparaient du Camp Nou, Luis Enrique lui-même annonçant "si Paris peut marquer quatre buts, nous pouvons en inscrire six".

Joueurs clés

Neymar : co-meilleur buteur de l'UEFA Champions League 2014/15, le Brésil n'avait inscrit que deux buts en phase de groupes au coup d'envoi de ce match, mais possédait une capacité infaillible à retourner un match.

Lionel Messi : aucune cause n'est perdue d'avance avec un tel joueur dans votre équipe. Le meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone s'approchait de sa 500e réalisation pour le club et avait déjà fait trembler les filets à 10 reprises en phase de groupes avant d'être réduit au silence à Paris au match aller.

Sergi Roberto : le latéral droit avait disputé l'ensemble des rencontres du Barça avant d'être sacrifié pour mettre en place un 3-4-3 sur ce match retour. Mais il était prêt à surgir du banc si l'occasion se présentait.

SPOILER : NE CLIQUEZ PAS SUR LA FLÈCHE SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS SAVOIR CE QU'IL S'EST PASSÉ

Ce qu'il s'est passé 

Luis Suárez ouvre rapidement le score pour Barcelone
Luis Suárez ouvre rapidement le score pour BarceloneAFP via Getty Images

Paris devait rester calme et surtout éviter d'encaisser un but rapidement. Cette idée a été balayée lors qu'après trois minutes, Luis Suárez ouvrait le score pour Barcelone, avant que les hôtes n'ajoutent un deuxième but avant la pause sur un contre son camp de Layvin Kurzawa. Les fidèles du Camp Nou pouvaient rugir – le miracle d'un retour devenait plus concret lorsque Messi convertissait un penalty dès le retour des vestiaires.

Les hommes d'Unai Emery s'étiolaient, défendaient trop bas, paraissant impressionnés, mais ils répliquaient à la 62e minute par Edinson Cavani, qui semblait alors avoir scellé le sort du match. Barcelone devait alors inscrire trois buts pour se qualifier, et la situation aurait pu s'aggraver lorsque Cavani forçait Marc-André ter Stegen à intervenir quelques instants plus tard.

À deux minutes de la fin, Paris semblait sûr de se qualifier. Mais ce qui paraissait impossible arriva. Neymar marquait d'abord sur coup franc puis sur penalty dès l'entrée du temps additionnel, avant de servir Roberto, fraîchement entré en jeu, et qui trompait Kevin Trapp à la 95e minute. Contre toute attente, la "remontada" était devenue réalité.

Réactions

Sergi Roberto, défenseur du FC Barcelone : "Sur cette dernière action, Neymar a centré et j'ai tout donné pour être à la réception. Je voulais le ballon... et il a terminé au fond des filets. C'était un moment vraiment particulier pour moi et je m'en souviendrais à jamais. C'est pour ce genre de moments que tu joues."

Luis Enrique, Barcelona coach: "C'est un sport fou, unique. Les enfants et les adultes qui étaient ici ce soir n'oublieront jamais ce qu'il s'est passé. Je dédie cette victoire à tous les supporters du Barça qui ont maintenu leur foi en nous. Nous avions été largement critiqués après le match aller."

Pendant ce temps

L'autre 8e a été celui du réveil de Dortmund qui a retourné une défaite 1-0 concédée à Benfica par un large triomphe 4-0 à domicile. Pierre-Emerick Aubameyang s'est offert un triplé alors que le jeune Christian Pulišić, 18 ans, a inscrit l'autre but de la soirée, inscrivant ainsi son tout premier en UEFA Champions League.

L'après 

Après sa défaite 3-0 sur le terrain de la Juventus en quart de finale aller, le Barça devait réussir une nouvelle "remontada" – mais cette fois, la magie n'a pas opéré. Messi et les siens ont été réduits au silence au retour et verront ensuite leur grand rival le Real Madrid, décrocher le trophée pour la deuxième année consécutive.

Barcelone va ensuite aussi perdre son joueur clé, Neymar. L'été suivant, l'homme clé de cette victoire historique, rejoint l'équipe dont il avait enterré les rêves. Le Brésilien suit Kylian Mbappé à Paris dont l'entraîneur, Unai Emery, est maintenu à son poste une saison de plus malgré les critiques.

Haut