UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Milan tient le Barça en échec

AC Milan 1-1 FC Barcelona
Robinho et Messi se sont neutralisés dans l'affiche du Groupe H à San Siro.

Lionel Messi a inscrit son quatrième but en deux matches d'UEFA Champions League cette saison pour aider le FC Barcelona à obtenir le nul 1-1 sur le terrain de l'AC Milan et à conserver la tête du Groupe H.

Privé de Mario Balotelli au coup d'envoi, placé sur le banc à cause d'une blessure à la cuisse, Massimiliano Allegri avait choisi d'aligner Robinho en faux n°9, avec Kaká et Valter Birsa en soutien. La tactique milanaise payait d'entrée : alors que Sulley Muntari s'était déjà vu refuser un but pour hors-jeu, Robinho ouvrait la marque dès la neuvième minute, d'un tir à ras de terre qui concluait une magnifique combinaison avec Kaká.

L'avantage du Milan était toutefois de courte durée, car 14 minutes plus tard, les Rossoneri perdaient le ballon au milieu de terrain, permettant à Andrés Iniesta de surgir pour trouver Messi côté droit. L'attaquant argentin repiquait dans l'axe et battait Marco Amelia d'un tir au ras du piquet, malgré la pression de deux défenseurs lombards.

Les Rossoneri frôlaient le but dans la foulée, mais la tête de Philippe Mexès sur un corner de Robinho ne faisait que raser le cadre. Neymar et Alexis Sánchez se procuraient des occasions de l'autre côté du terrain, mais sans parvenir à trouver la faille. Le Barça semblait avoir pris la mesure du système milanais et manquait de peu de marquer juste avant la pause, sur un bijou de reprise de volée signée Neymar qui passait à quelques centimètres du poteau.

Les Blaugranas repassaient à l'attaque au retour des vestiaires, et c'est Robinho qui se montrait le plus dangereux, mais il voyait lui échapper la passe de Muntari, alors qu'il était seul face au gardien. Les Catalans continuaient de pousser : Xavi Hernández lançait Iniesta avec une passe dont il a le secret, mais Amelia se couchait bien pour arrêter le tir du milieu de terrain.

Allegri remplaçait alors Robinho par Balotelli ; pourtant, ce sont encore les hommes de Gerardo Martino qui étaient le plus menaçants, Sánchez manquant le cadre à bout portant après un bon service de Neymar. Barcelone poussait pour arracher la victoire jusqu'au coup de sifflet final, mais le Milan tenait bon pour enregistrer un point précieux, avant de retrouver le champion d'Espagne le 6 novembre au Camp Nou.