UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Blanc : "On est déçu"

Les réactions de Laurent Blanc, déçu, et John van den Brom, fier, à l'issue du match nul 1-1 entre le Paris Saint-Germain et le RSC Anderlecht.

Blanc : "On est déçu"
Blanc : "On est déçu" ©UEFA.com

Les réactions des deux entraîneurs Laurent Blanc et John van den Brom à l'issue du match nul 1-1 entre le Paris Saint-Germain et le RSC Anderlecht au Parc des Princes.

Laurent Blanc, entraîneur du PSG
On est déçu parce qu’on avait préparé le match pour le gagner. On avait averti les joueurs. Il ne fallait pas penser au match aller mais surtout penser à l’objectif qui était de prendre trois points de plus pour s’assurer la qualification. On n’a pas su le faire. On est forcément déçu.

Sur le contenu du match, on a eu beaucoup d’occasions de but. Je regrette que sur la seule occasion d’Anderlecht cette équipe ait pu marquer. Globalement, on a été trop approximatifs pour gagner ce match. Par rapport à nos dernières sorties, techniquement, on a été beaucoup moins bien. On a eu les possibilités de marquer le deuxième but. On a fait preuve de précipitation, de maladresse, certainement. Je regrette aussi les 15 premières minutes. On a bien attaqué le match. On aurait pu marquer un but, ce qui nous aurait peut-être amené à faire un autre match que ce qu’on a fait ce soir.

John van den Brom, entraîneur d'Anderlecht
Tout ce que je peux dire, c'est que je suis extrêmement fier de mes joueurs. On était bien organisés, et on a pris notre revanche par rapport au 5-0 reçu à Constant Vanden Stock. On a très bien joué. On a été disciplinés, et on s'est battus pour obtenir un résultat ici. Tout le monde a donné un peu plus. On a produit du beau football et on a marqué un superbe but.

On a dû attendre quatre matches européens pour ça, pour que les choses aillent enfin dans notre sens. C'est super. On a traversé beaucoup d'épreuves ces derniers temps, y compris moi-même, alors c'est comme une explosion de joie pour nous. C'est quelque chose que je vais savourer, c'est sûr.