UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Victoire impérative pour Dynamo et Benfica

Victoire obligatoire pour le Dynamo Kyiv et Benfica qui n'ont pris qu'un point après deux journées dans le Groupe B.

Viktor Tsygankov (à gauche) buteur avec le Dynamo
Viktor Tsygankov (à gauche) buteur avec le Dynamo ©AFP/Getty Images

Avec seulement un point en deux matches, le FC Dynamo Kyiv et le SL Benfica n’ont désormais pas d’autre choix que celui de s’imposer lors de la troisième journée du Groupe B.

• En cas de résultat nul entre les deux équipes et de victoire du SSC Napoli face à Beşiktaş JK, les Italiens deviendraient la première équipe à se qualifier à l’issue de la phase aller.

Antécédents européens• Les deux équipes se sont rencontrées une fois par le passé. Lors de la Coupe des clubs champions européens en 1991/92, le Dynamo s’était imposé 1-0 à domicile. Rui Costa, 19 ans, faisait ses débuts comme remplaçant côté Benfica.

• Les onze alignés à Kyiv le 27 novembre 1991:
Dynamo : Koutepov, Luzhny, Tsveiba, Aleksanenkov, Shmatovalenko, Kovalets, Moroz, Zaets, Salenko, Moroz, Sharan (Betsa 77e).
Benfica : Barros, Kulkov, Madeira, Bento, Veloso (Costa 65e), Thern, Paneira, Schwarz, Águas, Isaías (Pacheco 75e), Yuran.

• Oleh Salenko inscrivait le seul but du match aller. Au retour, le Benfica de Sven-Göran Eriksson prenait sa revanche en écrasant le Dynamo 5-0.

Repères
Dynamo
• Le champion d’Ukraine a débuté par une défaite face au SSC Napoli avant de décrocher le nul face au Beşiktaş JK grâce au premier but du jeune Viktor Tsygankov, 18 ans.

• La saison dernière, en phase de groupes, le Dynamo avait joué une équipe portugaise, accrochant le FC Porto 2-2 à domicile avant de s’imposer 2-0 au retour.

• Le Dynamo a disputé 18 matches face à des équipes portugaises pour un bilan de 6 victoires, 4 nuls et 8 défaites (3 victoires, 3 nuls et 3 défaites en Ukraine).

Benfica• Piégé par Beşiktaş, 1-1 à Lisbonne, les Aigles ont ensuite subi la loi du SSC Napoli lors de la deuxième journée (défaite 0-4).

• Benfica a remporté deux de ses cinq déplacements la saison dernière : 2-1 sur le terrain de l’Atlético de Madrid en phase de groupes, et face au FC Zenit en huitièmes de finale.  

• Benfica a de bons souvenirs de l’Ukraine, s’imposant face au FC Dnipro Dnipropetrovsk lors de la Coupe des clubs champions 1989/1990 et face au FC Shakhtar Donetsk lors de la phase de groupes de l’UEFA Champions League 2007/08. Le bilan du club est de 5 victoires et 4 défaites en 9 matches disputés.

On se connaît ?• Enfant, Antunes était supporter de Benfica. Formé au SC Freamunde, il a joué au FC Paços de Ferreira et au Leixões SC. Il a affronté Benfica à deux reprises : une défaite 3-1 avec Paços en 2006/07 et une défaite 4-0 avec Leixões en 2009/10.

• Derlis González a joué à Benfica avec les U19 en 2012/13.

• Ont joué ensemble :
Eliseu et Antunes (Málaga CF, 2012–14)
Andreas Samaris et Antunes (Panionios GSS, 2011/12)

• Coéquipiers en sélection : 
Eliseu, Rafa Silva, André Almeida, Pizzi et Antunes (Portugal)