UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Une mémorable raclée

UEFA.com revient sur le 4-0 infligé au Real Madrid par Barcelone à Bernabéu, samedi.

Luis Suárez célèbre son but
Luis Suárez célèbre son but ©Getty Images

Avec ce succès historique, le Barça s'échappe en tête du championnat d'Espagne. Voici nos réflexions à la suite de cette leçon de football.

Et Messi dans tout ça ?
Lorsque Lionel Messi a été blessé en septembre dernier, on a émis quelques craintes sur les capacités de Luis Suárez et Neymar à continuer à porter cette équipe de Barcelone. Les deux Sud-Américains ont depuis marqué 19 buts et toutes les réalisations de Barcelone en championnat jusqu'au but d'Andrés Iniesta, hier. Et quand Messi est entré en jeu, à 12 minutes de la fin l'équipe championne d'Europe a semblé en mesure de passer la vitesse supérieure.

Roberto monte en puissance
"C'est notre couteau suisse. Il peut jouer dans toutes les lignes. C'est quelqu'un qui ne perd pas le ballon. Il a des qualités techniques, il sait se placer et il est fort physiquement. Il a tout pour devenir un grand joueur", dit de lui son entraîneur Luis Enrique. Sergi Roberto, 23 ans, a été dans tous les bons coups hier.

 

Irresistible Iniesta
À 31 ans, Andrés Iniesta a prouvé dans le Clasico qu'il fallait encore compter sur lui. Il a entre autres marqué et s'est joué de Luka Modrić avant de donner le deuxième but à Neymar. Il a reçu un honneur rare pour un joueur du club catalan à sa sortie de la pelouse castillane : une "standing ovation".

©AFP/Getty Images

Benzema, bon match
S'il y a un point positif que l'entraîneur du Real Rafael Benítez peut relever, c'est le retour de Karim Benzema après six semaines d'absence. Le meilleur buteur de l'équipe de France en activité n'a ps trouvé le chemin des filets, mais il a été impliqué dans les actions les plus dangereuses pour Claudio Bravo.

©AFP/Getty Images
©Getty Images
©Getty Images
©AFP/Getty Images