UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Juve - Monaco en cinq points

D'Arturo Vidal à la tactique monégasque pour le retour, UEFA.com fait le bilan de la victoire 1-0 de la Juventus sur le club princier.

Arturo Vidal : "J'avais besoin de marquer"
Arturo Vidal : "J'avais besoin de marquer" ©AFP/Getty Images

D'Arturo Vidal à la tactique monégasque pour le retour, UEFA.com fait le bilan de la victoire 1-0 de la Juventus sur le club princier dans la première manche des quarts de finale de l'UEFA Champions League.

1. Quel début de match !
Pour un peu, on se serait cru il y a quelques semaines à l'Arsenal Stadium, pour un 8e de finale aller qui restera dans la légende. Comme à Londres en février, Monaco a lâché les chiots sur la pelouse du Juventus Stadium, de jeunes joueurs nullement apeurés par l'ambiance de feu. La Juventus a vacillé, Yannick Ferreira Carrasco a loupé une occasion en or et la chance de l'ASM de faire retentir un nouveau coup de tonnerre est passée.

2. Vidal récompensé
Après plusieurs occasions ratées, dont une frappe envoyée plusieurs mètres au-dessus, Arturo Vidal n'a pas tremblé pour marquer sur penalty le seul but de la rencontre à Danijel Subašić. "J'ai demandé à Carlito (Carlos Tévez) de me donner le ballon. J'avais besoin de marquer", dira le Chilien. "Quand il y a penalty, c'est lui ou moi, celui qui se sent le plus en confiance. Je l'étais."

3. Condamné à attaquer
On connaît la marque de fabrique de Monaco dans cette Champions League : une défense d'airain et un réalisme effrayant. Mais au retour, il faudra se découvrir au Louis II pour aller marquer au moins un but, faute de quoi le champion d'Italie sera qualifié. Yannick Ferreira-Carrasco et Anthony Martial ont posé des problèmes à la Juventus par leur mobilité et leur fraîcheur. La question sera maintenant de savoir s'il faudra leur adjoindre l'expérience de Dimitar Berbatov dès le coup d'envoi.

Andrea Raggi en action
Andrea Raggi en action©Getty Images

4. Raggi, la fierté
Andrea Raggi, 30 ans, dont une partie de la famille est supportrice de la Juve, était le capitaine de Monaco au Juventus Stadium. De retour de blessures, l'Italien était de tous les combats sur son côté droit dans une défense qui a souffert, notamment en fin de première période. Il a serré les dents et donné l'exemple. "1-0, c'est un bon résultat", a-t-il déclaré à la fin du match.

5. Evra prépare son retour
Ce match était spécial pour Raggi, le retour le sera pour Patrice Evra, finaliste de l'UEFA Champions League en 2004 pour Monaco. "Personne ne s'attendait vraiment à cela de la part de Monaco cette saison", a déclaré l'arrière gauche "juventino". "Tout reste à jouer. Monaco mérite le respect sur ce qu'il a démontré ce soir. Notre victoire 1-0, ce n'est pas un grand résultat, il reste énormément de choses à faire pour se qualifier. Mais si nous arrivons jusqu'en demi-finales, alors on pourra dire que nous avons une grande équipe."

Monaco, cru 2004
Monaco, cru 2004©Getty Images