Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Les Lions de Lisbonne sur le lieu de leur exploit

Neuf joueurs du Celtic FC champion d'Europe en 1967 ont été de nouveau accueillis à Lisbonne, la scène de leur triomphe il y a 47 ans.

Les Lions de Lisbonne du Celtic FC célèbrent leurs gloires d'antan à l'UEFA Champions Museum
Les Lions de Lisbonne du Celtic FC célèbrent leurs gloires d'antan à l'UEFA Champions Museum ©Sportsfile

Quatrante-sept ans après avoir remporté la Coupe des clubs champions européens à Lisbonne, les Lions de Lisbonne du Celtic FC étaient de retour dans la ville pour célébrer leur place dans l'histoire du football européen.

Neuf membres de l'équipe étaient réunis pour se remémorer leur victoire en 1967 face au FC Internazionale Milano. "Avoir cette opportunité aujourd'hui, c'est merveilleux et un grand honneur", a confié le milieu de terrain Bertie Auld.

"C'était notre première saison dans la compétition et je me rappelle que le match était important pour chacun des joueurs. Le manager avait fait dans la sobriété, tout était sous son contrôle et nous étions uniques : c'était la première fois que nous qualifiions pour la compétition et nous pensions que c'était dans l'histoire de notre club, que nous gagnerions. Nous avions une exceptionnelle confiance en nous."

"La première finale que j'ai vue était Real Madrid (CF) - Eintracht Frankfurt et ce fut une soirée incroyable", s'est souvenu Jim Craig, qui était alors international universitaire écossais. "L'Eintracht Francfort avait battu le Rangers (FC) 12-4 (sur l'ensemble des deux matches) en demi-finale et tout le monde les encourageait. Le plus grand hommage que l'on peut probablement rendre au Real Madrid, c'est qu'avant la fin du match, cela avait complètement changé et tout le monde était si enchanté par leur jeu ! Ce fut une soirée incroyable."

"Ma finale suivante s'est déroulée en 67, et nous avons en quelque sorte brisé le moule en montrant que la façon de jouer au football consistait à aller de l'avant. Nous nous retrouvons régulièrement mais c'est toujours étrange à 71 ans d'être honoré pour un accomplissement réalisé à 24 ans."

Haut