UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Alonso vise la finale

Pour sa septième demi-finale d'UEFA Champions League, la quatrième avec Madrid, Xabi Alonso veut sortir le FC Bayern München.

Xabi Alonso s'apprête à disputer les demi-finales de l'UEFA Champions League pour la septième fois de sa carrière
Xabi Alonso s'apprête à disputer les demi-finales de l'UEFA Champions League pour la septième fois de sa carrière ©Getty Images

Pour sa quatrième demi-finale d'UEFA Champions League d'affilée avec le Real Madrid CF, Xabi Alonso espère que les Merengues sauront trouver le petit truc en plus qui leur permettra de se hisser en finale pour la première fois depuis 2002. 

Titulaire lors des six dernières apparitions du Real dans le dernier carré, le milieu de terrain s'était incliné en 2010/11 contre le FC Barcelona de Josep Guardiola, puis aux tirs au but contre le FC Bayern München la saison suivante, avant de tomber devant le Borussia Dortmund l'an passé.

Cette fois, les Madrilènes devront se mesurer au Bayern de Guardiola, alors que les deux clubs se retrouvent pour la sixième fois à ce stade de la compétition. Selon Alonso, le Real devra se montrer discipliné et agir collectivement pour tenter de faire tomber les tenants du titre.

"Toute l'équipe devra être concernée", affirme l'international espagnol, buteur avec le Liverpool FC lors de la finale mémorable de 2005 face à l'AC Milan. "Il sera capital d'attaquer et de défendre de manière compacte."

"Face à une équipe comme le Bayern, on risque de perdre pied si on ne se montre pas unis. C'est notre quatrième demi-finale en quatre saisons et on veut franchir un cap. Nous sommes motivés à 100 % et extrêmement concentrés."

Comme beaucoup d'autres, le joueur de 32 ans n'a pas manqué d'observer la façon dont Guardiola a fait progresser une équipe qui avait raflé trois titres en 2012/13 tout en imprimant sa marque.

"La base du Bayern ressemble beaucoup à celle qui a remporté la Champions League l'an passé mais, depuis l'arrivée de Guardiola, on voit que l'équipe évolue en cours de match pour jouer en 4-3-3 ou 4-2-3-1. Le Bayern possède beaucoup d'éléments habitués au haut niveau. Ils savent aborder ces matches. Nous devrons être prudents."

Vainqueur de la Copa del Rey aux dépens de Barcelone mercredi dernier, Madrid sera en pleine confiance lors de la demi-finale aller, d'autant que le Real a inscrit 13 buts sans en encaisser un seul lors de ses trois dernières sorties en championnat. En comparaison, les Bavarois n'ont remporté qu'un seul de leurs quatre derniers matches de Bundesliga depuis qu'ils se sont assuré le titre le mois dernier.

"Le Bayern possède une superbe équipe, mais nous sommes sur une bonne dynamique. Il n'y a pas de favori", assure Alonso.