UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Madrid prudent face au redoutable Bayern

Le Real Madrid CF devra être "prudent" face au FC Bayern München pour ce duel de géants en demi-finale aller mercredi soir à Madrid.

Cristiano Ronaldo (à gauche) et Gareth Bale se sont tous les deux entraînés mardi
Cristiano Ronaldo (à gauche) et Gareth Bale se sont tous les deux entraînés mardi ©Getty Images

Le Real Madrid CF devra rester compact et "prendre le contrôle" de la rencontre lors de la venue du FC Bayern München mercredi s'il veut prendre une option sur sa première finale d'UEFA Champions League depuis 2002.

Avant tout, l'entraîneur de Madrid Carlo Ancelotti voudra trouver le bon équilibre entre attaque et défense à l'occasion de la première manche de la sixième demi-finale de C1 entre les deux clubs. Josep Guardiola espère que Cristiano Ronaldo sera rétabli à temps pour un club qu'il connaît très bien depuis son passage au FC Barcelona, qu'il décrit comme "un autre club, à une autre époque et dans une situation différente".

Madrid
Carlo Ancelotti, entraîneur
Il faudra travailler dur, être compact en défense et prendre le contrôle de cette rencontre pour pouvoir montrer notre qualité. C'est une demi-finale importante et nous sommes plus déterminés que n'importe qui à l'idée de remporter cette compétition ; c'est un avantage et une grande source de motivation, pas une obsession.

Nous n'allons pas essayer d'empêcher nos adversaires de pratiquer leur jeu ; nous essaierons de l'emporter en misant sur nos qualités. Comme toujours, trouver le bon équilibre sera fondamental et nous devrons être compacts aux quatre coins du terrain.

Nous ne pensons qu'à cette rencontre. Le Bayern est peut-être la bête noire du Real, mais ce n'est pas la mienne. J'ai confiance en mon équipe et en mes joueurs. Nous ne pensons pas seulement à (Franck) Ribery, mais à leur collectif. Malgré tout cela, nous sommes surtout concentrés sur notre propre équipe. C'est le plus important résister à la pression.

Nous affrontons une formation très forte. Peu importe si nous ne sommes pas considérés comme favoris. Nous donnerons tout et la meilleure équipe l'emportera. Mon but est de disputer la finale. Il faudra se battre contre un adversaire difficile, mais atteindre quatre demi-finales de rang n'est pas mal non plus.

Ce week-end
Pas de match

• Madrid n'a plus joué depuis le 16 April et une victoire 2-1 contre le FC Barcelona en finale de Copa del Rey grâce à un exploit individuel signé Gareth Bale pour son cinquième but en autant de sorties, offrant aux Merengues leur 19e coupe nationale.

Blessés et suspendus
Cristiano Ronaldo (genou et ischio-jambiers), absent depuis le 2 avril, effectuera un dernier essai mercredi.

Gareth Bale (malade) est rétabli alors que Marcelo (ischio-jambiers) "n'est pas à 100 % mais sera sur le banc. (Fábio) Coentrão sera titulaire", expliquait le technicien italien.

Álvaro Arbeloa et Jesé Rodríguez, tous deux touchés au genou, sont indisponibles.

Bayern
Josep Guardiola, entraîneur

Je suis toujours très heureux de disputer une demi-finale de Champions League et de me rendre à Madrid avec une équipe comme le Bayern. Nous devons bien jouer et obtenir un bon résultat.

Mon bilan au Bernabéu était avec un autre club, à une autre époque et dans une situation différente. Cela n'a rien à voir avec le Bayern. Nous allons devoir livrer une grosse prestation si nous voulons l'emporter. Madrid reste un club spécial, peu importe l'entraîneur ou les joueurs. C'est l'adversaire le plus redoutable sur lequel nous pouvions tomber en demies. Il possède un très bon staff technique.

J'espère que Ronaldo pourra être aligné. Tout le monde veut voir les meilleurs joueurs sur le terrain. S'il ne joue pas, c'est leur système entier qui change. Ils peuvent jouer en 4-3-3 ou 4-4-2, comme en finale de Copa del Rey final. Cristiano est un buteur, Isco vous permet de poser plus le pied sur le ballon, (Karim) Benzema vous apporte de la stabilité, (Sergio) Ramos, Xabi (Alonso) et (Luka) Modrić peuvent passer le ballon de l'arrière... et avec (Gareth) Bale, Cristiano, (Ángel) di María et Benzema, ils peuvent être redoutables lorsqu'ils ont de l'espace. Nous tenterons d'attaquer et de défendre de la même façon que nous le faisons normalement.

C'est difficile de remporter la Champions League. Les grandes équipes sont toujours là. Je suis très fier de mon équipe. Nous avons gagné la Bundesliga en mars, nous sommes en finale de Coupe (d'Allemagne) et en demi-finales de Champions League. Ce n'est pas facile et nous avons très bien joué pour en arriver là. Nous avons été réguliers, même si nous sommes un peu en deçà depuis plusieurs rencontres. Mais je suis heureux car nous avons retrouvé notre esprit d'équipe lors du dernier match, même si nous n'avons pas très bien joué.

Ce week-end
Samedi : TSV Eintracht Braunschweig 0-2 Bayern (Pizarro 75e, Mandžukić 86e)
Raeder ; Lahm (Weiser 87e), Dante, Javi Martínez, Boateng ; Schweinsteiger, Robben (Mandžukić 73e), Højbjerg, Götze, Ribéry (Müller 73e) ; Pizarro.

• Le Bayern a mis fin à une série de trois matches sans victoire en championnat depuis son sacre sur la pelouse du Hertha BSC Berlin le 25 mars.

Blessés et supendus
David Alaba (malade) n'était pas disponible ce week-end, alors que Thiago Alcántara (genou), Diego Contento (pied) et Xherdan Shaqiri (cuisse) ne prendront pas part à la rencontre dans la capitale espagnole. Manuel Neuer (mollet) était absent samedi mais devrait pouvoir affronter le Real. L'habituel deuxième gardien Tom Starke (épaule) était lui aussi à l'infirmerie ce week-end.

Le saviez-vous ?
• Ces clubs se sont déjà rencontrés cinq fois en demi-finales de coupes d'Europe, quatre trois succès des Allemands (1976, 1987, 2001 et 2012) et un seul pour le Real (en 2000).