UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Simeone : "Pas besoin de les motiver"

Diego Simeone n'a pas voulu fêter la qualification historique de l'Atlético de Madrid contre le Barça. Le meilleur est peut-être à venir.

Simeone : "Pas besoin de les motiver"
Simeone : "Pas besoin de les motiver" ©UEFA.com

Diego Simeone n'a pas voulu fêter la qualification historique du Club Atlético de Madrid contre le FC Barcelona. Le meilleur est peut-être à venir, après ce quart de finale de l'UEFA Champions League.

Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético
Il y a beaucoup de joie après cette qualification face à un grand rival qui a une grande histoire. Maintenant, on ne fait pas la fête parce que nous savons que ce n'est pas fini. On va essayer de récupérer pour être le mieux possible dimanche pour un nouveau match. Les 20 premières minutes ont été très bonnes en ce qui concerne notre attitude, l'intensité que nous avons mise dans ce match. Ensuite, Barcelone a commencé à entrer dans cette rencontre et à se créer des occasions de but, alors c'est devenu beaucoup plus difficile.

Mes joueurs, je n'ai pas besoin de mots pour les motiver, ils ont besoin de sécurité, d'être décisifs et de la possibilité de donner le maximum. J'admire ces joueurs, j'admire leur dévouement et la manière dont ils travaillent ensemble, au sein d'un collectif.

Adrian (López) a été génial en première période, il a failli marquer et il s'est entendu à la perfection avec Koke et David Villa. Je suis heureux qu'il soit de retour à son meilleur niveau. C'est un joueur qui nous donne des options offensives.

Gerardo Martino, entraîneur de Barcelone
Les résultats ne viennent pas sans raison. Lorsque l'Atlético a été dominateur dans cette rencontre, il a marqué. Nous aussi, nous avons eu des occasions et un but de notre part aurait changé le cours de cette partie.

À certains moments, nous n'avons pas pu faire les choses que nous voulions faire en raison de cet adversaire. Et l'Atlético a maintenu une présence constante près de la surface, il a très bien manœuvré et nous a rendu la partie difficile, notamment pour trouver des espaces.

L'ambiance de ce soir ressemble à l'ambiance qu'on peut voir dans les stades argentins. À nous de continuer à se battre dans les deux compétitions dans lesquelles nous sommes encore engagés, le championnat et la Coupe.