UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Du soulagement pour les joueurs de Madrid

Iker Casillas et Sergio Ramos ont rendu hommage à Dortmund qui leur a donné des sueurs froides alors que le Real s'est qualifié.

Iker Casillas et son homologue de Dortmund Roman Weidenfeller
Iker Casillas et son homologue de Dortmund Roman Weidenfeller ©AFP/Getty Images

Iker Casillas et Sergio Ramos ont rendu hommage au Borussia Dortmund qui leur a donné des sueurs froides alors que leur équipe du Real Madrid CF s'est qualifiée pour les demi-finales de l'UEFA Champions League, mais s'est inclinée 2-0 en Allemagne (tot. 3-2).

Iker Casillas, gardien de Madrid
Ce fut un match avec beaucoup d'émotion, il n'a pas été facile pour nous. Nous savions que ce serait dur, le match aller nous l'a démontré. Dans ce stade incroyable, avec ses supporters derrière eux, les joueurs de Dortmund sont toujours très motivés. L'absence de Cristiano Ronaldo nous a fait beaucoup de mal, elle a beaucoup compté dans cette défaite. C'est l'un de nos meilleurs joueurs. Certaines personnes disent qu'il représente 80 % de notre équipe, je dirais simplement qu'il est le joueur qui fait la différence pour nous.

Sergio Ramos, défenseur de Madrid
 J'ai beaucoup de respect pour la manière dont les joueurs de Dortmund ont évolué ce soir. Ils ont une grande équipe et ils ont de grands supporters. Je pense qu'ils n'ont pas atteint la finale l'année dernière par hasard. Dormund est un grand club, il faut le respecter. Heureusement, dans la seconde période, nous avons mieux joué et nous avions davantage le ballon. Dans l'ensemble, je pense que nous méritons de nous qualifier.

Luka Modrić, milieu de Madrid
Nous devons être satisfaits parce que nous avons atteint les demi-finales de la Champions League, mais nous n'avons vraiment pas bien joué dans cette première période. Nous devons progresser par rapport à cela si nous voulons remporter cette compétition. Après la victoire au match aller, je pense que nous étions un peu trop sûrs de nous-mêmes. Il nous faut tirer les leçons de ce match. On ne peut pas laisser filer une telle avance après le premier match.