UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Paris gagne aussi la revanche

Paris Saint-Germain 2-1 Bayer Leverkusen (tot. 6-1)
Le champion de France réédite sa performance de l'année dernière en atteignant les quarts.

Paris gagne aussi la revanche
Paris gagne aussi la revanche ©UEFA.com

Sans surprise et sans grande frayeur le Paris Saint-Germain bat le Bayer 04 Leverkusen (2-1) et se hisse en quart de finale de l'UEFA Champions League.

Après son écrasant succès au match aller face au Bayer 04 Leverkusen (4-0) le 18 février dernier, il fallait un véritable scénario catastrophe ce mercredi pour que le PSG ne valide pas son ticket pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League. Sur cinquante-six précédents depuis la saison 1970-1971, toutes Coupes d’Europe confondues, aucune équipe n’avait jamais été éliminée après s’être imposée sur un tel score.

Quasiment dépourvu de tout suspense, ce match retour a donc permis aux Parisiens de faire ce qu'ils savent faire de mieux : gagner. Mais pour une fois, ce ne fut pas simple pour le leader incontesté de la Ligue 1, qui a peut-être livré l'un de ses pires matches de la saison sur la plan technique, multipliant les passes ratées et autres approximations, notamment en première période.

Dès les premières secondes, les Allemands, bien obligés de croire au miracle, avaient décidé de mettre la pression sur la défense parisienne. À la 4e minute, Can obligeait Sirigu à détourner en corner un tir vicieux de 25 mètres. Deux minutes plus tard, c'est Sam qui douchait le Parc des Princes en ouvrant le score d'une tête puissante à bout portant, sur un excellent centre de Donati consécutif à un raid de Rolfes côté gauche.

Sans Gregory van der Wiel, Blaise Matuidi ni Marco Verratti, laissés au repos par le coach, mais avec Yohan Cabaye, qui fêtait sa toute première titularisation en avec Paris, les Franciliens réagissaient à la 13e minute par l'inévitable Zlatan Ibrahimović, auteur cette saison de 39 buts en 32 matches (toutes compétitions confondues). Lancé sur la droite, l'international suédois butait sur Leno mais obtenait un corner. Ce dernier était tiré par Cabaye et transformé en but par le jeune Marquinhos, d'une tête rageuse. Rassuré par l'égalisation du Brésilien, le PSG était ensuite à deux doigts de prendre l'avantage. Idéalement servi par Edinson Cavani, Ibra voyait sa superbe balle piquée rebondir sur la barre de Leno. Peu avant la demi-heure de jeu, Salvatore Sirigu faisait vibrer le Parc des Princes en stoppant un penalty de Simon Rolfes, suite à une faute de Christophe Jallet sur Eren Derdiyok dans la surface.

Approximatifs dans leurs transmissions, les Parisiens réussissaient tout de même à se créer les occasions les plus nettes de la fin de la première période : par Cavani à la 38e minute, puis par Adrien Rabiot à la 43e. Au retour des vestiaires, les Allemands ont évidemment tenté le tout pour le tout pour revenir à la marque. En vain. À la 53e minute, sur son premier centre réussi de la soirée, Lucas Digne trouvait Ezequiel Lavezzi à l'entrée de la surface. Sans contrôle, l'international argentin ne manquait pas le cadre et donnait l'avantage à ses coéquipiers. Dans la foulée, Leverkusen réagissait sur un bon tir de Gonzalo Castro détourné en corner par un Sirigu des grands soirs. Par deux fois (58e et 64e), le portier parisien remettait ensuite le couvert en repoussant deux nouvelles frappes de Castro et Derdiyok.

À sens unique, le dernier quart d'heure a permis à Laurent Blanc de faire souffler Ibrahimović, sorti sous les ovations du public, et à Pastore, idéalement servi par Jérémy Ménez, de donner encore un peu de travail à Bernd Leno (84e). Troisième de Bundesliga, Leverkusen a confirmé ses grandes difficultés en ce début d'année 2014. En 10 matches, les Allemands ont perdu 7 fois et encaissé 18 buts. Les champions de France peuvent quant à eux avoir le sourire après cette deuxième qualification consécutive pour les quarts de finale. Ils viennent d'enchaîner un 28e match sans défaite à domicile en compétition européenne et semblent clairement armés pour tenter d'accrocher une place dans le dernier carré de cette UEFA Champions League. Voire plus si affinités...