UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Paris balaie Leverkusen

Bayer 04 Leverkusen 0-4 Paris Saint-Germain
Les Allemands ne se sont jamais remis de l'ouverture du score de Blaise Matuidi.

Leverkusen 0-4 Paris ©AFP/Getty Images

Le Paris Saint-Germain a pris une sérieuse option sur la qualification pour les quarts de finale de l'UEFA Champions League en dominant totalement le match aller sur le terrain du Bayer 04 Leverkusen réduit à dix.

Autant le dire tout de suite, retrouver le Bayer Leverkusen en quarts de finale serait du domaine du cataclysme tellement le sort de ce huitième de finale semble scellé. À l'issue du match aller qu'ils ont dominé de la tête et des épaules, les hommes de Laurent Blanc ont quasiment les deux pieds dans le top 8 de la plus prestigieuse des compétitions de clubs. Les Parisiens ont tout fait pour se rendre cette partie très facile en prenant l'avantage au tableau d'affichage dès la 3e minute.

Tout de suite dans le match, Blaise Matuidi a récupéré le ballon qu'il a transmis à Zlatan Ibrahimović qui a servi Marco Verratti, lequel a redonné à Matuidi qui s'en est allé battre Bernd Leno du gauche. Le Bayer n'a pas eu le temps de respirer qu'il était déjà étouffé par le milieu parisien.

Avant ce rendez-vous, le PSG était attendu au tournant, histoire de montrer quelles étaient ses capacités sur la scène européenne. Ibrahimović aussi, lui qui n'avait marqué que 5 buts en 30 matches d'UEFA Champions League à élimination directe. Le Suédois, dans la lignée de son club, a répondu présent en marquant, coup sur coup en trois minutes deux buts, juste avant la pause. Le premier sur penalty quand Ezequiel Lavezzi a été tiré par le maillot par Emir Spahić après un excellent une-deux entre Maxwell et Zlatan (39e minute). Le deuxième d'une frappe pure du gauche (qui est allée se loger dans la lucarne de Leno), dont l'attaquant parisien a le secret (42e).

Une merveille de but, sorte de copie conforme de la réalisation de Zlatan à Anderlecht en phase de poules. Pour accentuer le cauchemar du Bayer, Emir Spahić s'est fait expulser bêtement laissant ses partenaires finir à dix. Blanc en a profité pour faire tourner et offrir ses premières minutes de Champions League à Yohan Cabaye dans son nouveau club. Les Parisiens ont géré cet avantage dans la dernière demi-heure en finissant même au petit trot avec simplement une grosse occasion signée Javier Pastore contré à bout portant par Leno.

Tranquille jusqu'au dernier baroud qui a permis à Lucas de récupérer un ballon au deuxième poteau et de servir en retrait Cabaye qui, en plaçant une frappe du plat du pied, a ouvert son compteur pour le PSG depuis son arrivée cet hiver. Difficile de faire plus parfait comme soirée pour le club de la capitale française.