UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L'Atlético sans pitié valide son billet

Club Atlético de Madrid 4-0 FK Austria Wien
L'Atlético remporte le Groupe G en égalant son plus large succès en UEFA Champions League.

Atlético 4-0 Austria Vienne ©AFP/Getty Images

Le Club Atlético de Madrid participera aux 8es de finale de l'UEFA Champions League en tant que vainqueur du Groupe G après avoir largement dominé le FK Austria Wien.

Tenant à imiter le FC Bayern München, qualifié avec quatre victoires de rang hier soir, Los Rojiblancos ont rapidement pris le dessus sur les champions d'Autriche grâce à des réalisations signées Miranda, Raúl García et Filipe Luis avant le repos. Diego Costa corsait l'addition en fin de rencontre, permettant à l'Atlético d'égaler son plus large succès en UEFA Champions League.

Même s'ils se procuraient la première occasion du match sur une frappe lointaine de Florian Mader, les visiteurs allaient rapidement se retrouver en difficulté. Les troupes de Diego Simeone ouvraient le score à la 11e minute par l'intermédiaire de Miranda, le Brésilien à la retombé d'un mauvais dégagement de Christian Ramsebner suite à un corner de Koke pour inscrire son deuxième but de la compétition.

Costa était proche de doubler la mise, alors que de l'autre côté du terrain, Thomas Murg chauffait les gants de Thibaut Courtois sur une frappe en pivot. Peu après, Costa centrait impeccablement du gauche pour servir García, qui de la tête donnait deux buts d'avance aux Madrilènes.

Et les affaires des Autrichiens n'allaient pas s'arranger par la suite : Juanfran centrait au sol pour Adrián López, qui butait sur Lindner mais Filipe Luis réagissait le premier pour pousser le ballon dans le but de l'Austria.   

Moins menaçant après le repos, l'Atlético inquiétait tout de même Lindner sur des tentatives de García et Cristian Rodríguez, avant que le gardien autrichien ne repousse brillamment le penalty de Costa, qui allait finalement avoir le dernier mot en inscrivant le quatrième but espagnol en fin de rencontre.