UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Pellegrini en confiance contre le Bayern

Rassuré par le retour de David Silva et Sergio Agüero, le manager du Manchester City FC Manuel Pellegrini se montre confiant face au tenant du titre.

Manuel Pellegrini au milieu de ses joueurs
Manuel Pellegrini au milieu de ses joueurs ©Getty Images

Rassuré par le retour de David Silva et Sergio Agüero, le manager du Manchester City FC Manuel Pellegrini se montre confiant face au tenant du titre, le FC Bayern München de Josep Guardiola.

City
Manuel Pellegrini, entraîneur
J’attends évidemment une réaction des joueurs [après la défaite de samedi]. On a parfaitement lancé notre saison en Champions League et il est important de continuer. On reçoit la meilleure équipe du groupe, il va falloir réussir une grosse performance et je suis persuadé que ce sera un bon match. On sait que le Bayern est très costaud, mais on est nous aussi en forme et on peut prendre des points chez nous. Les grands joueurs doivent "se montrer" lors des grandes occasions et ceux qui sauront se montrer demain offriront la victoire à leur équipe.

Il s’agit d’un match entre les joueurs, pas entre Pep [Guardiola] et moi. Le football évolue constamment, le passé appartient au passé, et on va voir ce que l’avenir nous réserve. Je le répète : ce n’est pas moi contre Pep, c’est Manchester City contre le Bayern. Pep est un grand manager à la tête d’un grand club. Il ne sera pas facile de faire mieux que l’an passé pour eux, mais il va essayer en apportant au Bayern le style qu’il avait apporté à Barcelone.

Ce week-end
Samedi : Aston Villa FC 3-2 Manchester City (El Ahmadi 51e, Bacuna 73e, Weimann 75e ; Touré 45e, Džeko 56e)
Hart ; Zabaleta, Kompany, Nastasić, Kolarov ; Milner, Touré, Fernandinho, Nasri (Jesús Navas 66e) ; Džeko (Jovetić 74e), Negredo.

• City n’a gagné qu’une fois en quatre déplacements cette saison. À domicile, City a fait le plein de points en quatre rencontres, avec 15 buts marqués et un seul encaissé.

Blessés et suspendus
Silva est enfin remis de sa blessure à la cuisse, contractée fin août. Agüero, absent samedi à Villa, est lui aussi dans le groupe.

Bayern
Josep Guardiola, entraîneur
City est l'une des plus grandes équipes en Europe. Je suis confiant pour cette équipe. Elle va se qualifier cette fois. Je connais leur entraîneur et certains de leurs joueurs comme Silva, (Jesús) Navas et (Álvaro) Negredo alors que Yaya Touré, bien sûr, qui était avec moi à Barcelone. Mais il y a aussi d'autres grands joueurs tels que (Joe) Hart et (Vincent) Kompany.

Cela (un grand nombre de victoires contre Pellegrini) n'a aucune importance pour moi en vue du match de demain. Je suis vraiment impressionné par Manuel, parce que quelle que soit l'équipe qu'il prend en main, elle joue de la même manière. Il arrive toujours à poser sa patte sur le collectif. C'est ce qu'il a fait à Villarreal, Málaga et au Real Madrid. Il ne m'a jamais battu parce que j'entraînais l'une des meilleures équipes au monde, peut-être la meilleure équipe de tous les temps, à Barcelone. J'aime jouer contre Manuel. Ses équipes aiment garder le ballon au sol. Je suis vraiment pressé de me retrouver à demain.

Ce week-end
Samedi : Bayern 1-0 VfL Wolfsburg (Müller 63e)

Neuer ; Rafinha, Boateng, Dante, Alaba ; Lahm; Robben (Shaqiri 62e), Müller, Schweinsteiger (Kroos 62e), Ribéry ; Mandžukić (Kirchhoff 86e).

• Le Bayern reste invaincu chez lui en Bundesliga depuis le 28 octobre 2012 grâce au premier but de Thomas Müller cette saison. Les Bavarois ont remporté leurs 12 matches de championnat à domicile en 2013 (41 buts pour, six contre).

Blessés et suspendus
Mario Götze a pris place sur le banc contre Wolfsburg après trois semaines d’absence, mais il n’est pas entré.

Sur le match
• Guardiola et Pellegrini se sont rencontrés en tant qu’entraîneurs de Barcelone et du Real Madrid en 2009/10, Guardiola et Barcelona remportant les deux rencontres – 1-0 à domicile et 2-0 à l’extérieur – pour remporter la Liga avec trois points d’avance sur le Real. Avec Villarreal en 2008/09, Pellegrini s’inclinait 2-1 à domicile contre le Barça de Guardiola, avant de décrocher un nul 3-3 au Camp Nou.