UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Anderlecht et l'Olympiacos volontaires

Le RSC Anderlecht et Olympiacos FC vont tenter de se relever après leur défaite de la premère journée. Les deux coaches affichent des ambitions.

John van den Brom, l'entraîneur d'Anderlecht
John van den Brom, l'entraîneur d'Anderlecht ©Getty Images

Le RSC Anderlecht et Olympiacos FC vont tenter de se relever après leur défaite de la premère journée. Les deux coaches affichent des ambitions.

Anderlecht
John van den Brom, entraîneur
Nous nous sommes mesuré à l'Olympiacos à l'occasion d'un match amical en août (une victoire 1-0 des hôtes au Pirée), même si nous n'étions pas au complet. Nous avons aussi visionné leur match contre le PSG. Ils ont montré deux visages. Ils étaient très bons en première période, soutenus par un incroyable public, mais se sont écroulés après la pause.

Comme les deux équipes se sont inclinées lors de la première journée, cette rencontre est cruciale pour déterminer quel rôle nous allons jouer pour le reste de la saison européenne. Les deux formations doivent s'imposer. Je dois m'assurer que mes joueurs gardent leur calme et ne produisent pas trop d'efforts en début de rencontre. Il n'est pas nécessaire de prendre les devants dès la première minute, une rencontre dure 90 minutes.

Il est essentiel d'avoir un plan précis pour chaque rencontre. Cela serait trop facile d'essayer d'évoluer en Champions League comme en championnat, ce n'est pas réaliste. Contre Benfica, notre plan a échoué. Il faudra être très patient, ne pas offrir à leurs joueurs rapides devant des opportunités de contres. Il faudra empêcher cela.

Nous devons absolument l'empoter. Mais parfois les choses ne se passent pas comme prévu sur le terrain et un nul peut devenir un résultat acceptable.

Ce week-end
Dimanche : RSC Anderlecht 2-0 K. Lierse SK (Gillet 65e, Praet 84e)

Proto ; Gillet, Kouyaté, Mbemba, N'Sakala ; Bruno, Kljestan, Tielemans, Acheampong (Milivojević 86e) ; Suárez (Cyriac 77e), Praet.

• Avec Youri Tielemans, 16 ans, dans ses rangs, Anderlecht s'est bien repris après sa défaite 4-0 chez le Club Brugge KV le week-end dernier.

Blessés et suspendus
Selon Van den Brom, Tielemans pourrait prendre part à cette rencontre et devenir ainsi le troisième plus jeune joueur de l'histoire de la compétition à 16 ans et 148 jours. Ronald Vargas est indisponible après avoir été opéré du genou en juillet.

Olympiacos
Míchel, entraîneur
Nous avons rencontré Anderlecht au mois d'août ; c'est une très bonne équipe. Nous restons concentrer et nous devons avoir confiance. Nous pouvons gagner ce match de demain. Il est très important d'avoir disputé cette rencontre amicale il y a quelques semaines. Nous aurons pu voir les points faibles de notre adversaire.. Au vu de nos récentes performances, nous pouvons remporter ce match. Nous pouvons aborder de manière positive.

Ce week-end
Samedi : Panionios GSS 0-2 Olympiacos FC (Weiss 61e, Saviola 75e)

Roberto ; Salino (N'dinga 73e), Manolas, Siovas, Holebas ; Campbell (Šćepović 57e), Maniatis, Samaris, Weiss ; Saviola (Domínguez 78e), Olaitan.

• L'Olympiacos garde la tête de la Super Ligue grecque après n'avoir laissé filer que deux petits points après six rencontres. Le club du Pirée reste sur 11 déplacements consécutifs sans encaisser le moindre but en championnat.

Blessés et suspendus
Paulo Machado (genou) est à l'infirmerie. David Fuster (aine), Sambou Yatabaré (pied), Leandro Salino (ischio-jambiers) et Gaëtan Bong (cheville) sont à nouveau disponibles après avoir manqué la rencontre de samedi.

Sur le match
• En compétition européenne, il faut remonter à l'automne 1974 pour voir les deux formations s’affronter au deuxième tour de la Coupe des clubs champions européens. Les Belges remportaient le match aller sur le score de 5-1 avant de s’incliner 3-0 au retour à Patras où Maik Galakos réussissait un triplé pour l'Olympiacos, qui était néanmoins éliminé.