Des débuts tonitruants en Champions League

UEFA.com se souvient de joueurs qui ont particulièrement brillé dès leur premier match en UEFA Champions League. À qui le tour cette saison ?

Débuts marquants en Champions League ©Hulton Archive

UEFA.com se souvient de joueurs qui ont particulièrement brillé dès leur premier match en UEFA Champions League. À qui le tour cette saison ? Neymar, Fernando Llorente, Marquinhos ?

Faustino Asprilla, Newcastle United 3-2 FC Barcelona (1997/98)
Opposés aux géants catalans lors de leur découverte de l’UEFA Champions League, les Magpies l’ont pourtant emporté grâce à un match incroyable d’Asprilla, qui découvrait la compétition. Déjà sacré en Coupe des vainqueurs de coupe européenne ansi qu’en Coupe UEFA, le Colombien a brillé dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs en inscrivant un penalty et un doublé de la tête à St James' Park.

Tony Watt, Celtic FC 2-1 FC Barcelona (2012/13)
Dans un Celtic Park habitué aux joutes européennes et qui avait fêté les 125 ans du club la veille, le jeune Watt (18 ans) offrait une victoire inattendue aux Bhoys. Entré en jeu à la 72e minute, il se saisissait d’un long dégagement, déposait la défense catalane à la course et marquait pour offrir la victoire à l’équipe de Neil Lennon.

Juan Culio, AS Roma 1-2 CFR 1907 Cluj (2008/09)
Grand inconnu de la compétition pour sa première participation, le champion de Roumanie a pleinement profité de son statut d’outsider pour surprendre la Roma en Italie. Après l’ouverture du score de Christian Panucci pour les Giallorossi, le milieu de terrain argentin renversait le match en deux gestes de classe : une égalisation de la tête et une reprise de volée qui offrait la victoire au CFR.

Karim Benzema, Olympique Lyonnais 2-1 Rosenborg BK (2005/06)
Auréolé d’un titre de champion d’Europe des moins de 17 ans de l’UEFA conquis un an plus, Benzema a tapé dans l’œil de l’entraîneur lyonnais Gérard Houllier au cours de l’autome. “Regardez-le bien, un jour il prendra votre place”, lançait alors l’ancien boss du Liverpool FC au groupe champion de France. Si tôt dit et bientôt fait. Face aux Norvégiens, le natif de Bron qui déroute par ses dribbles autant que par sa timidité était titulaire. Il se montrait étincelant en cette soirée de fête des Lumières et à la 33e minute John Carew lui glissait l’offrande qui lui permettait d’ouvrir le score.

 Thomas Müller, FC Bayern München 7-1 Sporting Clube de Portugal (2008/09)
"Le Bayern a de nouveau un Müller", titrait les journaux après le but de Thomas dans l’énorme succès des Bavarois en 8es de finale. Ce joueur ne marquera peut-être jamais autant de buts que le légendaire Gerd Müller, mais il n’est pas prêt d’oublier ses premiers pas en Champions League, ponctués d’un but à la 90e minute.