UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Heynckes : "Du jamais vu"

Les réactions des deux entraîneurs, Jupp Heynckes et Jürgen Klopp, après la victoire du Bayern Munich aux dépens de Dortmund en finale.

Heynckes : "Du jamais vu"
Heynckes : "Du jamais vu" ©UEFA.com

Les réactions des deux entraîneurs, Jupp Heynckes et Jürgen Klopp, après la victoire du FC Bayern München aux dépens du Borussia Dortmund en finale de la Champions League (2-1), à Wembley.

Jupp Heynckes, entraîneur du Bayern
Ce que nous avons réussi aujourd’hui et jusque-là cette saison, parce que ce n’est pas encore fini, il y a la finale de la Coupe à disputer le week-end prochain (contre le VfB Stuttgart), a été fantastique. Jamais on n’a vu une équipe dans le championnat d’Allemagne être aussi constante à un aussi haut niveau et remporter le championnat avec 25 points d’avance en battant à peu près tous les records.

Au début, nous ne sommes pas bien entrés dans le match et on doit féliciter Dortmund, qui nous a pressés et nous a empêchés de trouver notre rythme. Cette rencontre a été difficile pour nous mais nous avons obtenu une ou deux occasions avant la mi-temps et ensuite nous avons pris les commandes. On a joué plus haut et on s’est créé davantage d’occasions. Nous avons mérité la victoire en deuxième période.

Je suis heureux au nom de mon club, parce que cette année nous avons accompli des choses qui ne sont jamais arrivées en Bundesliga. Dès le début de la saison, nous avons évolué, progresser, nous nous sommes adaptés ; nous avons cet esprit d’équipe et cette capacité à travailler les uns pour les autres. C’est quelque chose que je n’avais jamais vu. Nous avons 22, 23 professionnels de premier plan et tous sont capables de jouer en tant que titulaire. Tous ont pesé dans ces succès. Lorsque vous avez des joueurs d’un tel calibre, c’est incroyable, et c’est la marque de notre succès.

Ces dernières semaines, j’ai pris un soin particulier à m’occuper d’Arjen pour qu’il ne soit pas blessé. Je suis particulièrement satisfait pour lui, l’année dernière, nous avons tous été à la peine, pas seulement lui, mais aujourd’hui il a été décisif. Hier, je lui ai dit : "Tu es en bonne forme, vraiment en bonne forme, et demain tu vas être une des clés de la rencontre".

Aujourd’hui, mon équipe était déterminée à gagner, et si vous regardez la génération des Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger, il était temps pour eux de gagner enfin quelque chose dans une compétition internationale. Je suis vraiment heureux pour mon groupe, il a pris les choses en main et il a fait le travail ce soir. Sans des joueurs de classe mondiale que nous possédons, il serait impossible de jouer ce style de football que nous avons pratiqué toute la saison.

En tant qu’entraîneur, il a fallu gérer une équipe, un groupe, il a fallu agir avec réflexion, avec tact avec des joueurs de très haut niveau. Aujourd’hui, étant donné l’environnement avec les médias et les attentes qui naissent dans une telle équipe, c’est très difficile. Bien sûr, je suis très heureux, ravi. Remporter la Champions League, c’est le point d’orgue d’une carrière d’entraîneur. Disputer cette compétition trois saisons et la remporter deux fois, cela n’arrive pas à tout le monde.

Ce fut un match très intense pour les deux équipes, elles se sont battues toutes les deux. Notre adversaire était tactiquement à un très haut niveau. Je dois complimenter Dortmund. Cette année, cette équipe a réussi une très grande saison dans cette Champions League, après avoir remporté des trophées dans les deux saisons précédentes. Bien sûr, je comprends la déception lorsque vous perdez une finale mais dans une carrière, il y a toujours des hauts et des bas. Il y a des titres et des désappointements, et il faut devenir plus fort avec tout cela. Regardez ce que nous avons fait. Nous avons perdu la finale l’année dernière mais on ne s’est pas résigné. On a élevé le niveau, on a travaillé plus dur et voici le résultat. Il est possible que l’on soit entré dans une nouvelle époque de domination du Bayern.

Jürgen Klopp, entraîneur de Dortmund
Je dois féliciter le Bayern évidemment ; félicitations à Jupp Heynckes, je pense vraiment qu’il mérite ce trophée. C’était un match serré, et à un moment c’était si ouvert que nous aurions pu le gagner. Notre travail défensif a été incroyablement bon et cela nous a aidés à garder espoir. Il y a deux ou trois choses que nous aurions pu faire différemment mais au final le Bayern a marqué deux buts et nous un seul. J’ai vu toutes les dernières finales de Champions League et aucune d’entre elles ne s’est achevée par un résultat discutable.

J’ai besoin d’un peu de temps pour ressentir de la fierté mais je suis sûr qu’elle est présente au fond de moi ; je suis fier de mon équipe mais en ce moment, c’est la déception qui domine. C’est normal. Quand on vise quelque chose et qu’on ne l’obtient pas, cela fait mal. L’équipe a donné tout ce qu’elle avait, les joueurs étaient tellement obnubilés par la victoire ; ils méritaient vraiment d’égaliser. Nous méritions d’être en finale, nous l’avons prouvé ce soir et c’était important pour nous.

Je sens la fierté monter et la tristesse s’éloigner. C’était une grande saison de la part de mon équipe et un très, très bon match, peut-être le meilleur face au Bayern en Champions League cette saison, et on connaît les adversaires qu’ils ont affrontés. Maintenant, on repart à zéro. Dans deux ans, la finale se jouera à Berlin et peut-être que ce sera l’endroit idéal pour disputer une nouvelle fois la finale de la Champions League. J’espère que l’année prochaine, nous aurons encore plus de qualité et que notre jeu va progresser.