UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Arsenal et l'Olympiacos pour progresser

L'Arsenal FC va tenter de remporter une deuxième victoire dans le Groupe B face à un Olympiacos FC ambitieux et "dos au mur" selon Leonardo Jardim.

Arsène Wenger va-t-il battre l'Olympiacos après Montpellier ?
Arsène Wenger va-t-il battre l'Olympiacos après Montpellier ? ©Getty Images

L'Arsenal FC va tenter de remporter une deuxième victoire dans le Groupe B face à un Olympiacos FC ambitieux et "dos au mur", déjà, selon son entraîneur Leonardo Jardim.

Arsenal
Arsène Wenger, entraîneur

Les joueurs ont encore le moral dans les chaussettes (après la défaite de samedi en championnat d'Angleterre contre le Chelsea FC) mais nous avons un match de Champions League à disputer. Nous jouons à domicile et nous voulons rectifier les choses. Il y a beaucoup de positif à prendre. Ce qui n'était pas bien dans le match précédent est facile à corriger. L'Olympiacos est déjà dos au mur parce qu'il a perdu à domicile (lors de la première journée). En UEFA Champions League c'est très difficile de se qualifier lorsque l'on perd chez soi, c'est une équipe qui va être hautement motivée et qui va tout donner pour tenter sa chance.

Ce week-end
Samedi : Arsenal 1-2 Chelsea FC (Gervinho 42e ; Torres 20e, Mata 53e)
Mannone ; Vermaelen, Koscielny, Jenkinson, Gibbs ; Diaby (Oxlade-Chamberlain 17e), Arteta, Ramsey (Walcott 66e), Cazorla; Podolski (Giroud 66e), Gervinho.

Sur l'équipe
Mikel Arteta est incertain (cheville). Wojciech Szczęsny (cheville) et Abou Diaby (cuisse) sont absents de même que Jack Wilshere.

Olympiacos
Leonardo Jardim, entraîneur
Ce sera particulièrement difficile. Arsenal, à domicile, est très fort mais il ne faut pas lâcher et ne pas jouer ce match avant qu'il ne se déroule. On va essayer de prendre du plaisir et de faire bonne figure. Arsenal est une équipe particulièrement difficile à jouer, très technique, et nous allons essayer de rester compacts. C'est la raison pour laquelle nous devons être très solidaires. Comme toutes les autres équipes participant à cette compétition, l'Olympiacos veut gagner chaque match, mais il y a de la pression et nous sommes déjà dos au mur. Le match le plus important, c'est celui que nous allons jouer demain. Nous avons des problèmes parce que nous avons quelques blessures. Mais nous allons nous assurer que tous les joueurs sur le terrain sont au meilleur de leur forme pour défendre les couleurs du club. Face à Schalke, nous avons eu plusieurs occasions de gagner. Il nous faut travailler pour être plus efficaces.

Ce week-end
Samedi : Atromitos FC 0-1 Olympiacos (Fuster 32e)
Carroll ; Papazoglou (Greco 28e), Contreras, Manolas, Holebas ; Maniatis, Modesto (Siovas 78e), Ibagaza ; Fuster, Mitroglou (Diogo 83e), Machado.

Sur l'équipe
Ljubomir Fejsa (adducteur) et Rafik Djebbour (cuisse) sont absents alors que Tassos Papazoglou, qui s'est luxé l'épaule samedi, est au repos pour six semaines. François Modesto subira un dernier test en raison d'une blessure à une cuisse alors que Vassilis Torossidis (cuisse) est lui aussi absent. Giannis Fetfatzidis (genou) sont incertains. Djamel Abdoun (cuisse) pourrait être de retour après avoir raté le match de samedi.