UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Puyol et Messi font triompher le Barça

VfB Stuttgart 0-2 FC Barcelona
En s'imposant en Allemagne les Espagnols ont fait un pas vers la qualification en 8es.

Ronaldinho montre le chemin des buts
Ronaldinho montre le chemin des buts ©Getty Images

Avec sa deuxième victoire en deux matches dans le Groupe E de l'UEFA Champions League, le FC Barcelona a pris la première place, et relégué le VfB Stuttgart à la dernière. Carles Puyol a signé son retour d'un but. Lionel Messi a confirmé le manque réussite des Allemands.

Deco sur le poteau d'entrée
Dès la 5e minute, Deco touchait le poteau. Le ton était donné mais Rafael Márquez n'allait pas mêler sa voix au concert de football offensif toujours annoncé avec les Fantastiques barcelonais, au sein desquels seul Samuel Eto'o (blessé de longue date) manquait à l'appel. Le défenseur mexicain était victime d'un claquage au mollet. L'occasion pour Puyol de renouer avec la compétition. Et de quelle manière...

Trois Fantastiques à l'ouvrage
Les vice-champions d'Espagne dominaient la première période en possession. A la 25e minute, Thierry Henry était proche d'un but d'anthologie après une combinaison entre Lionel Messi et Ronaldinho, aligné d'entrée. Mais le goal Raphael Schäfer s'interposait pour les Allemands (25e). Tandis que le Barça portait le ballon, le VfB, mal parti pour conserver son titre, cherchait le coup dur.

Valdés grandiose
A la 33e minute, Mario Gómez en était tout proche mais Victor Valdés suppléait sa défense d'un double arrêt de grande classe. Le gardien catalan se mettait de nouveau en évidece dans le temps additionnel de la première période sur une tentative de près signée Alexander Farnerud.

Puyol surgit
Autre ancien Strasbourgeois en terre souabe, Arthur Boka réalisait un grand match dans son couloir gauche. Mais les efforts de l'Ivoirien étaient réduits à néant sur un corner tiré par Andres Iniesta au 2e poteau sur la tête de Ronaldinho. Une mésentente entre Gómez et Schäfer, alors que le ballon était à eux, permettait à Puyol de tacler le ballon dans le but (0-1, 53e).

Réaction attendue
Après trois mois sans jouer l'emblématique du Barça venait d'ouvrir le score, forçant les Allemands à une réaction sous peine de dire virtuellment "auf wiedersehen" aux 8es de finale. Tandis que Puyol quittait la pelouse, fatigué et peut-être blessé. Veh lançait l'attaquant roumain Ciprian Marica à la place de Ricardo Osorio, un défenseur.

Messi avec l'aide de Hilbert
Mais le résultat escompté ne venait pas. Pire pour le Souabes, après un débordement sur la droite, Henry centrait en retrait pour Messi qui reprenait sans contrôle. Cadrée, sa frappe ricochait sur Roberto Hilbert avant de tromper Schäfer (0-2, 76e). Eteints, abasourdis par deux buts qu'ils considéreront comme évitables, les champions l'Allemagne étaient mis en danger plusieurs fois encore avant la fin.

Reception de Lyon
Après avoir perdu chez le Rangers FC, le VfB s'incline chez lui. La réception de l'Olympique Lyonnais (zéro point également), le 23 octobre, sentira déjà la "finale" pour une place en Coupe UEFA. Barcelone visitera le Rangers FC pour prendre seul la tête du Groupe G.