UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le nouveau Panorama du football interclubs européen examine la santé du football continental au sortir de la pandémie.

L’UEFA vient de publier (en anglais, traductions à suivre) son quatorzième rapport annuel de benchmarking sur la procédure d’octroi de licence aux clubs, intitulé Panorama du football interclubs européen.

Une fois encore, ce rapport offre un examen officiel, détaillé et complet du contexte financier du football européen, du paysage des compétitions et de l’environnement des joueurs, et l’édition de cette année se penche plus particulièrement sur la situation des clubs européens de première division après la pandémie de COVID-19.

Aleksander Čeferin, président de l’UEFA :

« Ce rapport fait ressortir clairement à quel point la résilience du football européen a été extraordinaire durant et après la pandémie de COVID-19. Après une baisse étourdissante de leurs recettes de EUR 7 milliards pendant cette période difficile, nous sommes heureux de constater que les clubs européens de première division enregistrent aujourd’hui des recettes plus élevées qu’avant la pandémie. Ces chiffres montrent que le football ne se contente pas de garder la tête haute : il revient plus fort que jamais. »

Télécharger le rapport intégral

L’histoire du rapport de benchmarking 2023 est celle d’un sport qui sort de la pandémie et retrouve son activité normale. Les recettes des plus de 140 clubs présentant des états financiers anticipés montrent une hausse de 4,6 % en dépit des effets persistants des confinements au début de l’exercice financier sous revue. Les sponsors, les investisseurs et les supporters affichent un intérêt sans précédent pour le football, comme le prouvent les recettes commerciales et de sponsoring record, en hausse de 13 % par rapport à leur niveau d’avant la pandémie, tout comme les recettes de billetterie déclarées par les clubs des pays où toute la saison s’est déroulée dans des conditions normales.

Le rapport évoque toutefois quelques inquiétudes concernant les coûts. En comparaison avec les niveaux d’avant la pandémie, les frais d’exploitation et les frais financiers ont augmenté de 11 % et 18 %, respectivement, les clubs étant touchés par les tendances économiques générales. Mais, plus que tout autre facteur, c’est la tendance constante à la croissance des salaires qui pourrait empêcher les clubs de retrouver leur rentabilité d’avant la pandémie.

Ces chiffres ont amené le président de l’UEFA à déclarer : « En dépit des bouleversements incroyables de ces dernières années, les salaires ont continué à prendre l'ascenseur, avec une hausse moyenne de 16 % par rapport à leur niveau d'avant la pandémie. Par exemple, les salaires des joueurs de première division ont plus que doublé au cours de la dernière décennie. Et, s’il ne s’agit pas d’une tendance négative en soi, il est clair que nombre de clubs voient leur viabilité économique ébranlée par leur inlassable course au succès. »

Cette croissance déraisonnable des coûts peut être vérifiée au moyen du nouveau ratio des frais liés à l’équipe, qui permettra d’évaluer la durabilité des clubs dans le cadre du Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et la viabilité financière. Comme le déclare Andrea Traverso, directeur Viabilité financière et recherche à l’UEFA, dans son introduction au rapport : « L’entrée en vigueur imminente de la nouvelle réglementation sur la viabilité financière arrive à point nommé et est clairement nécessaire. Elle devrait obliger les clubs à mieux planifier à l’avenir leur stratégie en matière d’effectif ainsi que leur structure d’endettement, faute de quoi ils risqueront des sanctions sévères. Si le remède est fort, le contexte financier actuel impose une intervention équilibrée mais ferme de l’ensemble des parties prenantes. »

Cette édition du rapport présente des données plus détaillées que jamais. L’un des changements majeurs est la section ICP développée (valeurs et classements) pour chaque pays.

Il s’agira aussi du dernier Panorama du football interclubs européen sous sa forme actuelle après 14 ans. Dès la fin de la saison 2022/23, le Centre de recherche et d’analyse de l’UEFA publiera deux rapports : le premier, axé sur les aspects footballistiques, les compétitions et les données de transfert, sera publié après chaque période de transfert estivale, tandis que le deuxième, qui présentera les dernières données et tendances financières, sortira en fin d’année.

Ce rapport met en lumière la résilience du football européen. Grâce à la large coopération des propriétaires de compétitions pour l’établissement du calendrier et au soutien financier continu des propriétaires et des millions de supporters en tant que « mini-mécènes », le nombre de procédures d’insolvabilité menées au regard des plus de 1500 clubs des deux premières divisions du football européen a été divisé plus que par deux en une décennie, en dépit de la contraction historique des recettes due à la pandémie. Comme l’a indiqué le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin : « À l’heure où le football traverse une des périodes les plus sombres de son histoire, nous devons nous rappeler les leçons apprises. Et l’une d’entre elles, que je ne me lasse pas de souligner, est l’unité de la famille du football européen. Nous pouvons faire face à toute menace et relever tout défi si nous restons unis et fidèles à notre beau jeu. »

Télécharger le rapport en haute résolution (version anglaise)

Télécharger le rapport en basse résolution (version anglaise)